top of page

Bukavu : La Société Civile alerte les autorités urbaines sur le délabrement très avancé de la route Camp Saïo


La Société Civile Forces Vives noyau Communal d’Ibanda dans la ville de Bukavu alerte les autorités urbaines sur l’état de délabrement très avancé de la route Camp Saïo vers les cimetières de la Ruzizi dans la ville de Bukavu.


Dans une correspondance du 3 avril 2024 dont une copie est parvenue à la rédaction du RATECO-SK, MURHULA MACHUMBIKO Président de cette structure citoyenne indique avoir fait une visite sur cette route où il a constaté avec consternation l’état de délabrement avancé dans laquelle elle se trouve.

«Apres la pluie, des petits lacs sont visibles sur cette route d’intérêt commun et des nids-de-poule. L’absence de canalisations peut occasionner des éboulements sur cette route en terre battue qui permet aux habitants de la ville d’enterrer les leurs aux cimetières de la Ruzizi. Après des recherches approfondies, nous avons découvert que la Commune d’Ibanda perçoit une taxe de 150 USD par caveau sans fournir de services d’entretien pour cette route. Les experts estiment qu’un budget de 10 000 USD suffirait à réhabiliter cette route et de remédier à la situation actuelle », peut-on lire dans ce document.

La Société Civile noyau Communal d’Ibanda sollicite l’intervention de la Mairie de Bukavu ayant dans ses attributions la réhabilitation et l’aménagement des voies urbaines pour palier à cette situation.


Philémon MUTULA, RATECO-SK.

88 vues0 commentaire

Comments


bottom of page