top of page

Kaziba: La Fondation Panzi sensibilise sur la lutte contre les violences faites aux femmes et filles

Investir pour prévenir la violence à l'égard des femmes et filles, conjuguer les efforts pour la participation équitable et accrue des femmes de la province du Sud-Kivu au processus électoral, c’est le thème retenu par la Fondation Panzi dans une activité qu’elle a organisée dans la grande de salle de Namurhera à Kaziba dans le territoire de Walungu mercredi 29 novembre 2023, dans le cadre des activités des 16 jours d'activisme contre les violences faites aux femmes et filles.


Selon la radio Umoja Fm qui nous livre l’information, cette activité de sensibilisation a été animée par madame Julie GUBANJA, chargée du Genre au sein de la Fondation Panzi.


Dans cette conférence, monsieur Bertin RUTEGA, Directeur des Programmes à la Fondation Panzi a donné l’aperçu sur les projets humanitaires que la Fondation Panzi réalise dans la République Démocratique du Congo pour venir en aide à ceux qui sont en difficulté.


Dans cette même perspective, il a montré que la compagne 16 jours d'activisme pour mettre fin aux violences liées au genre est une campagne Internationale qui se tient chaque année et vise à prévenir et à éliminer les violences liées au genre.


La Journée Internationale pour l'Elimination des Violences à l'égard des Femmes débute le 25 novembre et s'achève le 10 décembre de chaque année.


Il a également ajouté que la violence contre les femmes constitue la violation des droits de l'homme la plus répandue dans le monde.


Monsieur Joyeux BADESIRE, Président de la Société Civile noyau de Kaziba, dans son allocution a remercié la Fondation Panzi pour les actions qu'elle continue à exercer à Kaziba dans la lutte contre la pauvreté et l'élimination des violences liées au genre. Mais, aussi, il a remercié le Mwami NAKAZIBA qui a accepté l'implantation de la Fondation Panzi à Kaziba.


Cette activité a connu la participation de plusieurs notabilités de Kaziba entre autres les pasteurs, les enseignants, les étudiants, les femmes, les leaders locaux et d’autres couches de la population de Kaziba.


Pour la radio UMOJA FM, Sterling ELIA, RATECO-SK.

68 vues0 commentaire

Comments


bottom of page