top of page

Bukavu : 7 mois après, les victimes de l’incendie au Camp Zaïre plaident pour l’assistance du Gouvernement Provincial



Les victimes de l’incendie du Camp Zaïre étaient visibles en sit-in au bureau de Coordination de la Société Civile du Sud-Kivu ce jeudi 25 février 2024, pour solliciter l’accompagnement des acteurs sociaux afin de retrouver leur droit auprès du gouvernement provincial.


Au cours de ce sit-in, les victimes de l’incendie du Camp Zaïre ont expliqué aux activistes des droits humains le calvaire le calvaire qu'elles endurent sept mois après que cet incendie soit déclaré au Camp Zaïre.

« Nous sommes venus demander à la Société Civile de nous accompagner et plaider pour nous pour que nous puissions retrouver notre droit à travers le gouvernement provincial. Nous sommes désolés de voir qu’après 7 mois de souffrance, notre gouvernement n’a pas honoré ses promesses. Les autorités nous avaient promis des tôles, mais jusqu’à présent, on a reçu que peu des tôles venant des particuliers.  Actuellement, nous sommes au nombre de 1.449 victimes. Nous tous, nous sommes des citoyens de ce pays. Nous avons droit aussi à l’assistance de notre gouvernement congolais. Nous sommes dépourvus de moyens, car tous nos biens étaient calcinés. Nous mangeons difficilement et nous passons la nuit dans l’installation de la Coordination Provinciale des Ecoles Catholiques avec un grand risque d’attraper les maladies », a indiqué monsieur MWESI Claude, l’un des membres du Comité des sinistrés.

Rappelons qu’un incendie d’origine inconnue avait ravagé des maisons sur avenue Camp Zaïre laissant ainsi une centaine des familles sans abris dans la nuit du 3 au 4 juin 2023.


Isaac BASHOMBE, RATECO-SK.

 

42 vues0 commentaire

Comments


bottom of page