Login

Lost your password?
Don't have an account? Sign Up

« Le Muvuke », une nébulisation traditionnelle très prisée à Bukavu, peut s’avérer dangereuse et mortelle

Le traitement traditionnel communément appelé à Bukavu Muvuke est en train de prendre un essor dans la ville. Certains lui prêtant des vertus curatives de plusieurs maladies dont le Coronavirus. Partout à Bukavu, on remarque désormais des attroupements des vendeurs à la sauvette proposant et vantant leurs produits à qui mieux mieux et en effectuant la prescription tout en expliquant le mode d’emploi aux curieux et friands sur comment  associer les feuilles. Et pourtant, certains médecins fustigent cette pratique et confirment qu’elle ne guérit pas le Corona.

Pour le Chargé de communication à la Direction Provinciale de la Santé, le Docteur Claude BAHIZIRE, il faut faire attention avec l’automédication. Selon lui,  le « Muvuke » est très nocif et dangereux. « Si les anciens y recouraient, c’est parce qu’ils savaient le comment et le pourquoi de son utilisation. Ce qui est loin d’être le cas pour le Coronavirus ». Et d’en profiter pour citer à l’intention de la population trois dangers du « Muvuke ». « Cette pratique peut entrainer une déshydratation sévère. Elle épuise l’eau de l’organisme alors que l’eau constitue environ 70% de la composition de l’organisme, si nous épuisons le liquide de notre corps cela peut conduire à la mort.  En second lieu, avec le muvuke, vous perdez des ions qui sont de petits fragments de sodium (sel), vous perdez aussi le magnésium. C’est qui est dangereux et mortel. Troisièmement, le muvuke peut entrainer ce qu’on appelle une coagulation du sang.

Pour sa part, le Médecin Directeur de l’Hôpital Skyborn de Bukavu, Patient KAJIBWAMI constate aussi  l’utilisation à grande échelle de ce traitement par les habitants de Bukavu. Le Dr Patient KAJIBWAMI fustige le comportement de certains habitants qui refusent de se rendre dans des structures sanitaires sérieuses à cause des rumeurs sans foi ni fondement qui fusent de partout et surtout celles des réseaux sociaux. Il signale par la même occasion qu’il est catégoriquement déconseillé aux diabétiques de recourir à ces pratiques du Muvuke. Pour le Dr Patient, cette pratique vieille de plusieurs années, visant à traiter la grippe, peut avoir des effets indésirables et néfastes.

« Je conseille plutôt aux gens à se précipiter à l’hôpital. Je ne peux pas encourager cette utilisation du muvuke parce que cette nébulisation traditionnelle déshydrate. Nous savons aujourd’hui recourir à une nébulisation moderne avec des antiinflammatoires pour casser une maladie. C’est mieux que d’utiliser ces feuilles. »

Et de tirer la sonnette d’alarme : « Chez les diabétiques, c’est encore dangereux car le risque de déshydratation et ses conséquences sont néfastes. Si le diabétique s’est soumis à cette pratique, il faut le conseiller à prendre beaucoup d’eau. »

Ce traitement traditionnel est une décoction qu’on inhale sous couverture et qu’on obtient en faisant bouillir dans l’eau à 100 degrés des substances végétales notamment les feuilles de quinquina, de l’Eucalyptus , du cyprès, des citrons et des papayes très jeunes. On croit que ce mélange soigne la grippe et autres maladies pulmonaires et respiratoires.