top of page

Sud-Kivu : Tentative d’assassinat de Vitale KAMERHE la Société Civile brise son silence et exige que justice soit faite

Dernière mise à jour : 22 mai

Le bureau de la Coordination de la Société Civile du Sud-Kivu, condamne avec fermeté l’attaque survenue dimanche 19 mai 2024 aux environs de 4 heures du matin à la résidence du député national Vital KAMERHE, dans la ville de Kinshasa, en République Démocratique du Congo.


Maitre NENE BINTU, Présidente du bureau de la Coordination de la Société Civile du Sud-Kivu l’a fait savoir dans un communiqué rendu public lundi 20 mai 2024, et précise que cette attaque provoque une déstabilisation des institutions du pays.


Elle plaide pour l’intervention personnelle du Président de la République pour que la lumière soit faite dans cette affaire.


« La Coordination de la Société Civile du Sud-Kivu a appris avec étonnement et consternation l’attaque meurtrière survenue à la résidence de l’honorable Vital KAMERHE vers 04heures du matin, le dimanche passé. Visiblement, les tensions étaient déportées à l’atteinte à la vie de l’honorable Vital KAMERHE qui a eu la vie sauve après une heure grâce à l’intervention des FARDC. Deux policiers commis à la garde de l’honorable Vital KAMERHE ont perdu leurs vies dans cette attaque. La situation sécuritaire dans la partie Est de la RDC suffit pour interpeller les hommes politiques à privilégier les intérêts de la population en lieu et place des intérêts individuels, car rien ne justifie pourquoi la sortie du gouvernement et les votes du bureau définitif peuvent prendre plus de cinq mois après les élections. La nation mérite mieux chers dirigeants et le peuple est fatigué de vos guéguerres indéfinies », a précisé Maitre NENE BINTU.

Jeanne KASONGO, RATECO-SK.

109 vues0 commentaire

Comments


bottom of page