top of page

Bukavu: Le gouvernement devrait réhabiliter les marchés avant la démolition des kiosques (SOCIV)


Dans le cadre de rendre salubre la ville de Bukavu, l’opération de démolition des conteneurs et boutiques sur la voie publique et à l’hôtel de poste est en cours d’exécution, depuis le mois de juin 2023, sous la houlette du Maire Zénon KARUMBA KIKUTA.


Dans un entretien avec la rédaction centrale du RATECO-SK, Mizo KABARE MAKOMBE rapporteur du bureau de Coordination de la Société Civile du Sud-Kivu salue l’opération d’évacuation de ces boutiques et conteneurs qui vise l’assainissement de la ville avant d’ajouter que la responsabilité est partagée entre les autorités ainsi que la population victime.


Pour Mizo KABARE, pendant que les autorités cherchent à faire respecter la loi sur l’assainissement, la population aussi a un besoin majeur de trouver un espace où elle peut faire ses activités car, les marchés urbains sont en délabrement total.


C’est pourquoi le rapporteur de la Société Civile demande au Maire de la ville d’élaborer un plan de réhabilitation et de modernisation des marchés puis fixer des normes par rapport aux besoins exprimés par les petits commerçants et les entrepreneurs.


« Nous voudrions juste recommander au Maire de la ville d’élaborer un plan, fixer des normes en rapport avec la construction et par rapport aux besoins exprimés par les petits commerçants et les entrepreneurs. En plus de cela, nous voulons également voir le désengorgement de la ville de Bukavu qui compte aujourd’hui un million sept cents cinquante mille habitants. Nous demandons également le décaissement de fonds qui a été mis en place pour soutenir les jeunes entrepreneurs car, la matérialisation de cette promesse occasionne la régulation de marché », a déclaré Mizo KABARE.


Les propriétaires de ces kiosques et conteneurs déplorent le fait qu’ils ont tous des documents qui les autorisent de faire leurs business en ces lieux publics et ils payaient les taxes régulièrement.


Précisons que les victimes de cette opération sont de jeunes entrepreneurs ainsi que des responsables des familles qui faisaient vivre leurs ménages grâce à ces boutiques et conteneurs qui sont en train d’être démolis.


Philémon MUTULA, RATECO-SK.

80 vues0 commentaire
bottom of page