Login

Lost your password?
Don't have an account? Sign Up

Bunyakiri :Sud-Kivu: la route nationale n°3 nécessite une attention particulière de la part des gouvernants

Bientôt la route nationale N°3 sera coupée pour sa quatrième  fois à Bulambika dans Bunyakiri  en territoire de Kalehe à l’endroit communément appelé chez Matongo. Il suffirait d’avoir trois jours successifs de pluies abondantes pour que la coupure soit totale.

L’état de cette chaussée se dégrade de plus en plus. A Bunyakiri plus précisément, cette route est entrecoupée à plusieurs endroits.

A Bututa/Bulambika, le pont de chez Nabitaina qui était en cours de construction par l’ONG UEFA avec l’appui de la MONUSCO  est non achevé. Chez Kalimba et Kataala, les caniveaux sont aussi en voie de délabrement avancé. Quant au grand caniveau de Chakuba, il connait une grande coupure sur  la nationale 3. Cette cassure scinde le Centre de Bulambika en deux parties, Nord et Sud. Au quartier Butongo chez Matongo, le caniveau tend à se fragmenter  et une fois  coupé, le grand centre de Bulambika sera séparé du centre Kichanga et des autres villages.

Ceci pourra avoir un impact négatif sur la vie socio-économique des habitants de cette contrée et même des commerçants en provenance de Bukavu. Car ils feront 1,5km à pied pour atteindre le parking  afin de charger leurs colis. Les produits agricoles ne s’écoulent plus comme à l’accoutumée, accentuant du même coup le dénuement de la population. La vie des paysans devient de plus en plus insupportable, la circulation routière n’étant plus facile, alors que Bunyakiri est parmi les greniers agricoles de la Province du Sud-Kivu.

La population de Bunyakiri lance un cri d’alarme et demande l’implication des autorités compétentes pour la réhabilitation de cette route nationale N°3 afin de soulager cette population longtemps victime des barbaries des groupes armés.

Ainsi la population demande au gouvernement de voir comment trouvé solution à ce problème de coupure de la route sur les différents endroits : chez Nabitaina,  à Kalimba, à Chakuba, chez Matongo et prochainement chez Mushikwabo.

Baudry Aluma et Jean pierre Kituli

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*