Login

Lost your password?
Don't have an account? Sign Up

Sud Kivu: les radios communautaires s’impliquent dans la sensibilisation de la population contre COVID-19. Période du 1er au 07/06/2020

C’est depuis le 29 Mars 2020 que le premier cas positif de la maladie à coronavirus a été déclaré dans la province du Sud-Kivu située à l’Est de la République Démocratique du Congo à travers une communication du Gouverneur Théo Ngwabidje Kasi.

Depuis lors, l’augmentation des cas se poursuit de manière exponentielle au point que dans une période de moins de deux mois, la province approche la barre de 100 cas déclarés positifs.

Si des efforts déjà consentis jusque-là ont permis d’enregistrer 20 guéris, cela n’a pas suffi pour ne pas enregistrer des décès.

Dans le combat de la riposte contre cette pandémie qui fait des ravages dans le monde entier, les radios communautaires de la province du Sud-Kivu continuent de jouer un rôle de premier plan avec l’accompagnement du Réseau des Radios et Télévisions Communautaires du Sud-Kivu, RATECO/SK.

Le RATECO/SK monitore et accompagne les radios communautaires

Dans son travail de monitoring, le RATECO/SK suit de près le traitement des informations diffusées par ses radios partenaires ainsi que d’autres radios bien que n’ayant pas le caractère communautaire.

Ce monitoring permet au RATECO/SK de connaître le contenu qui a été proposé au public par les radios communautaires, évaluer les réactions des auditeurs et ainsi permettre une bonne couverture dans le cadre de la sensibilisation.

Les radios communautaires face à la démission du Dr Mukwege de l’équipe de riposte

L’actualité est dominée mercredi 10 juin 2020 par la nouvelle faisant état de la démission du Dr Dénis Mukwege de l’équipe de riposte contre la maladie à coronavirus alors qu’il y occupait le poste de Vice-Président et Président de la commission santé.

Cette nouvelle est différemment traitée par les radios de la province et des réactions sont même enregistrées.

A cette actualité s’ajoute le relâchement, par certains habitants, des mesures barrières édictées par les autorités dans la lutte contre la pandémie à coronavirus notamment dans les marchés et aires de jeux.

A la Radio Maendeleo

Une radio communautaire du Sud-Kivu, Radio Maendeleo diffuse en intégralité le communiqué faisant état de la démission du Dr Dénis Mukwege.

Ici un extrait de l’élément diffusé dans le journal de Radio Maendeleo.

« Le docteur Dénis Mukwege a démissionné ce mercredi 10 juin 2020, de ses fonctions de Vice-Président de la commission multisectorielle et Président de la commission santé mise en place pour la riposte contre la pandémie de covid-19 dans la province du Sud-Kivu.

Il l’a dit à travers un communiqué publié par la Fondation Panzi, l’une des organisations qu’il dirige.

Il justifie sa démission notamment par les faiblesses organisationnelles et de cohérence entre les différentes équipes responsables de la riposte à la pandémie dans le Sud-Kivu.

Docteur Dénis Mukwege démissionne aussi suite à l’impossibilité de disposer dans la province de RT‐PCR permettant de confirmer rapidement le diagnostic des Covid+.

D’autres motifs évoqués, c’est le relâchement par la population des mesures de prévention.

Mukwege  promet cependant de continuer à apporter sa contribution intellectuelle dans la lutte contre la pandémie de coronavirus »

Radio Maendeleo réalise également un reportage dans le marché Lwakabirhi situé dans la commune de Bagira, ville de Bukavu. Le constat dressé par cette radio fait état d’une quasi ignorance des usagers de ce marché, vendeurs et vendeuses, de l’existence de la maladie.

Alors que le Président du comité syndical déplore cela, il en profite pour interpeller les autorités de ne pas oublier cette entité qui est dans la ville de Bukavu, épicentre de la maladie, mais aussi aux habitants de prendre au sérieux la maladie.

Au final, Radio Maendeleo offre sa rubrique « Invité du journal » à l’un des membres de l’Observatoire Citoyen OC COVID-19 en sigle pour parler du lancement de la campagne consistant à intensifier la sensibilisation sur  le coronavirus.

 A la Radio Svein

Revenant sur la même actualité, Radio Svein émettant sur 89.3 diffuse l’intégralité du communiqué faisant état de la démission du Prix Nobel de la Paix 2018 le Dr Dénis Mukwege de l’équipe de riposte.

La diffusion de cet élément est alors suivi d’un vox pop de certains habitants qui ont donné leurs avis  en rapport avec cette démission.

Si les uns saluent la grandeur d’âme et le courage de Mukwege pour avoir accepté de quitter l’équipe, d’autres ont estimé que le contexte ne s’y prête pas et que la montée des cas devrait plutôt amener tous les acteurs à fédérer les forces. Sur la même question, Radio SVEIN donne la parole au Président de la société civile noyau communal d’Ibanda.

Tout en saluant la position du Médecin Directeur de l’Hôpital de Panzi, David Cikuru interpelle les autorités sur le sérieux qui doit caractériser la riposte notamment dans la communication et la transparence dans la gestion des fonds alloués à la riposte.

Dans le même journal, Radio SVEIN accorde la parole au député national Olive Mudekereza qui encourage la production de l’hydroxy chloroquine par la société Pharmakina dans le cadre de la prise en charge des personnes atteintes de coronavirus.

A la Radio Télévision Nationale Congolaise RTNC/SK

La Radio Télévision Nationale Congolaise commence par la diffusion du compte rendu du Conseil Provincial de Sécurité tenu mercredi 9 Juin.

Rappelant le numéro vert en cas de découverte de certains signes faisant penser au coronavirus, ce compte rendu décourage les propos de certaines personnes qui discréditent les efforts des structures de santé disant que les personnes qui meurent dans les hôpitaux sont tuées à dessein pour enfin leur coller la maladie à coronavirus.

C’est ainsi que le conseil de sécurité a insisté sur l’application des sanctions à l’endroit des personnes qui seront attrapées en train de distiller de telles nouvelles. Des propos qui ont même été relayés par le Ministre Provincial de la Santé dans un élément sonore diffusé à la RTNC.

Dans le même élément, le Ministre Cosmos Bishisha invite toutes les personnes qui développent des signes semblables à ceux des malades au coronavirus de se rendre en toute urgence à l’Hôpital pour espérer avoir plus de chance de guérir.

Il relève le fait que les données fournies jusque-là font état du fait que les personnes qui décèdent sont celles qui se rendent à l’hôpital avec un retard.

La RTNC donne aussi la parole à l’un des responsables de la Direction Générale des Douanes et Accises (DGDA) pour sensibiliser sur l’importance du port des masques de protection après en avoir distribué à ses agents.

 A la Radio Télévision Ngoma ya Kivu, RTNK

En plus de relayer la démission du Dr Dénis Mukwege et le bulletin du Secrétariat Multisectoriel de lutte contre la COVID-19, la Radio Télévision Ngoma ya Kivu accorde la parole au Médecin Directeur de l’Hôpital Saint Vincent de Kadutu le Dr De Joseph Kakisingi.

Ce dernier relève le fait que l’équipe de riposte ne répond pas aux appels d’alerte des structures sanitaires qui reçoivent des cas similaires à la COVID-19. C’est ici qu’il insiste alors sur le sérieux dans la riposte afin de mieux lutter contre la pandémie.

A la Radio IRIBA FM

Après avoir relayé également la démission du Dr Dénis Mukwege de l’équipe de riposte, la Radio Iriba FM émettant sur 90.0 fait observer que depuis plus de trois mois de la déclaration de la pandémie à coronavirus en RDC, c’est la désinformation qui prend de l’ampleur.

Dans une interview avec ce média, le Président urbain de la société civile Me Zozo Sakali déplore le fait que les habitants ne croient toujours pas à l’existence de la pandémie à coronavirus.

Ceci s’explique, selon lui, par la résistance de plusieurs habitants quant au respect des mesures barrières édictées par les autorités.

Zozo Sakali  croit savoir que l’incrédulité de certaines personnes est renforcée par une faible communication de l’équipe de riposte mais aussi les propos de certains leaders d’opinions qui ne reflètent leurs responsabilité dans la lutte contre cette pandémie.