top of page

Sud-Kivu : Les trois journées sans transport doivent interpeller les autorités pour mettre fin aux tracasseries des PCR (population)


Certains habitants de la ville de Bukavu au Sud-Kivu pensent que les autorités devraient s’impliquer urgemment pour mettre fin aux tracasseries dont sont victimes les conducteurs des engins roulants de la part des Policiers de Circulation Routiere (PCR), après les trois journées sans transport qui ont été décrétées sur l’ensemble de la province par les associations des transporteurs en collaboration avec le Bureau de Coordination de la Société Civile du Sud-Kivu, la Synergie des Mouvements Citoyens (TUJENGE CONGO) et la Nouvelle Dynamique de la Société Civile (NDSCI).


Ces habitants l’ont fait savoir au cours d’un micro baladeur fait par un reporter du RATECO-SK ce jeudi 11 avril 2024, troisième journée de cette action citoyenne.


Ces habitants indiquent que malgré une situation difficile qu’ils ont traversée pendant ces trois jours sans transport, ils espèrent à une suite favorable, car le peuple se libère dit-on :

«Pour aller à l’école, nous étions obligés de parcourir une longue distance à pied sous le soleil accablant. Nous arrivons en classe en étant fatigué mais ça vaut la peine, car c’est une action citoyenne importante pour mettre fin aux tracasseries de Police de Circulation Routière. Nous espérons que les autorités vont trouver gain de cause puisque cette grève a réussie », déclare Julienne BYAMUNGU, étudiante.
« Je viens de Nyawera pour Kadutu. Me voici maintenant à pied, pourtant j’ai les frais de transports et c’est pendant trois jours. J’ai beaucoup souffert pandent ces jours de grève. Que les autorités trouvent une solution par rapport à cette situation qui préoccupe les chauffeurs », a dit BATUMIKE Joseph, habitant de la ville.
« C’est vraiment une bonne décision qui montre le mécontentement des chauffeurs concernant les tracasseries routières dont ils sont victimes du jour le jour. Les autorités doivent trouver une solution avant que le peuple ne se libère », indique monsieur Shaloom MWENEMWAMI.

Rappelons que les associations de transporteurs et la Société Civile ont décrété cette grève depuis mardi le 9 avril 2024 jusqu’à ce jeudi 11 avril 2024.


Elie BACHINYAGA, RATECO-SK.

62 vues0 commentaire

Commenti


bottom of page