top of page

Sud-Kivu: Le BUDC dit non à la révision de la Constitution de la République Démocratique du Congo et compati avec les victimes des atrocités à Goma


Les militants du mouvement citoyens Bloc Unis pour le Développement du Congo (BUDC) et d'autres acteurs sociaux sont descendus dans la rue, à Bukavu mardi 14 mai 2024, munis des calicots et scandant des chansons hostiles pour le Rwanda.


C'était le seul moyen pour exprimer leur ras-le-bol face à la guerre dans lEst du pays, soutenir la population du Nord-Kivu victime de l'agression du Rwanda sous couvert du M23 mais également dire non à la révision de la Constitution de la République Démocratique du Congo.


Dans leur mémorandum, ces Forces Sociales et Mouvements Citoyens ainsi que d'autres groupes de pression réunis au sein du Bloc Uni pour le Développement du Congo (BUDC) disent non à l'éventuelle révision de la Constitution de la République Démocratique du Congo, car le pays est sous menace de balkanisation via la guerre du M23 soutenu par le Rwanda.


Ces derniers ajoutent qu'au moment où les provinces menacées de la guerre sont sous état de siège, il est très difficile de parler de la révision de la Constitution.


Retenons que cette marche est partie de la Place Muzihirhwa en Commune dIbanda pour chuter au gouvernorat de province du Sud-Kivu. où l'autorité provinciale la réceptionné.


Isaac BASHOMBE, RATECO-SK.

12 vues0 commentaire

Comments


bottom of page