top of page

Sud-Kivu : L’asbl Vision Barza Grands-Lacs honore quatre femmes qui ont dirigé le Bureau de Coordination de la Société Civile

Dernière mise à jour : 8 mars

L’Association Sans But Lucratif Vision Barza qui œuvre pour la promotion de la paix et la résolution des conflits dans la Région de Grands-Lacs a procédé à la remise des Brevets de Mérites aux quatre femmes qui ont dirigé le Bureau de la Coordination de la Société Civile.


C’était au cours d’une cérémonie qui s’est tenue dans la ville de Bukavu mardi 5 mars 2024 au bureau de la Coordination de la Société Civile dans la province du Sud-Kivu.


Pour le Coordonnateur de cette association, monsieur Jules BYEMBA LUSOLO, cette activité s’inscrit dans le cadre de la célébration de la Journée Internationale de lutte pour les Droits de la Femme et vise à suscité la curiosité des femmes pour qu’elles comprennent que la gestion est une affaire de tout le monde.


Les lauréates ont salué ce geste posé. Il s’agit entre autre de madame Agnès KAMWANYA qui a dirigé le Bureau de Coordination de la Société Civile du Sud-Kivu de 2009 à 2011 en qualité de Présidente, Madame Elodie NTAMUZINDA Présidente de cette structure de 2011 à 2013, Madame Marie MIGANI BINTI MUGANZA, Présidente ad intérim en 2020 et Maitre Nene BINTU, l’actuelle Vice-Présidente de cette structure citoyenne.

L’une de ces lauréates Madame Agnès KAMWANYA s’est dit reconnaissante et encourage d’autres femmes à travailler pour l’intérêt général de la population dans tous les domaines possibles de la vie.

«Je suis très émue et satisfaite de voir qu’il y a des personnes qui pensent à nous. Je profite de cette occasion pour demander à d’autres femmes à montrer leurs capacités dans tous les domaines que ça soit dans la politique ou dans la Société Civile. La femme, elle est capable de faire ce que les hommes font. Donc, elle mérite qu’on lui fasse confiance», a-t- elle déclaré. 

Pour Jules BEMBA, l’exemple de ces 4 femmes devrait inspirer d’autres femmes à ne pas baisser les bras mais plutôt de travailler pour leur émancipation au travers les postes des décisions.


Jeanne KASONGO, RATECO-SK.

85 vues0 commentaire

Comentarios


bottom of page