top of page

Sud-Kivu : environ 4500 ménages déplacés signalés en une semaine dans le territoire de Fizi


Près de 4 500 ménages déplacés internes sont visibles depuis le week-end dernier à Igomba et Kilembwe-centre, dans le groupement Basimimbi, ainsi qu’à Lusilu, dans le groupement Obekulu au Sud du territoire de Fizi, Secteur de Lulenge dans la Province du Sud-Kivu.


Le Chef du secteur de Lulenge, ZAWADI KABANDILWA ABAMBE, a publié un communiqué, le mardi 23 avril qui alerte sur les conditions précaires dans lesquelles vivent ces personnes dans les villages d'accueil.


Dans ce communiqué qui a été exploité par la Radio Okapi, cette autorité locale indique que ces populations ont fui leurs villages depuis le 16 avril dernier, craignant des affrontements entre deux factions de combattants hutus rwandais du CNRD (ex-FDLR) au village de Bakangala/Katupu.


ZAWADI KABANDILWA ABAMBE explique que les tensions entre les deux factions armées hutu rwandaises, dirigées par les Généraux Hamada et Théophile, ont débuté à Bitongo, dans la forêt de Hewa Bora, entraînant ainsi une panique généralisée. Face à cette menace, la population effrayée s'est déplacée vers les localités d'Igomba, de Lusilu et de Kilembwe-centre.


Cette autorité locale rapporte également des cas de diarrhée signalés au centre de santé de Lusilu parmi les déplacés internes. Il exprime également sa préoccupation quant à l'interruption de la scolarité des enfants de Kilembwe, à quelques mois seulement de la fin de l'année scolaire.


Les personnes venues des villages de Katupu 1, 2, 3, Asenge, Asee 1 et 2, Motema, Bwalemba et Namilela sont dans les familles d'accueil dans des conditions précaires. Pendant ce temps, les réfugiés hutus rwandais, y compris les combattants du Général Théophile sont dispersés entre Makola, Magembe et Katupu en RDC.


Le Chef du secteur de Lulenge envisage d’entamer une médiation et sensibiliser les deux Généraux rwandais en conflit afin qu'ils quittent le territoire qu'ils occupent.


Cette autorité locale estime que le départ de ces combattants permettra aux déplacés de retourner dans leurs villages.


Nos tentatives pour joindre les sources militaires dans la zone n’ont pas abouti.


Radio Okapi, RATECO-SK.

79 vues0 commentaire

Comentarios


bottom of page