top of page

Sud-Kivu : 458 personnes ont trouvé la mort, 290 cas de kidnapping et 159 cas de viols enregistrés de janvier 2023 à janvier 2024





La Société Civile des Compatriotes Congolais (SOCICO-RDC) vient de peindre un tableau sombre de cas d’insécurité qui ont été enregistrés dans la province du Sud-Kivu, de janvier 2023 à janvier 2024.


Dans son rapport rendu public samedi 13 janvier 2024, la Société Civile des Compatriotes Congolais indique avoir fait le monitoring de 458 cas de décès, 290 cas de kidnapping et 159 cas de viols qui ont été enregistrés sur toute l’étendue de la province du Sud-Kivu.


Dans ce document signé par monsieur Kelvin BWIJA, Coordonnateur de la Société Civile des Compatriotes Congolais, le territoire de Fizi occupe la première place avec 119 cas de personnes tuées suivis du territoire d’Uvira avec 68 décès.


Les territoires de Mwenga et d’idjwi occupent la troisième place avec chacun 50 cas de tueries. Le territoire de Walungu a registré 40 cas, 38 cas à Kabare, 30 cas à Kalehe, 28 à Shabunda, 20 dans la ville de Bukavu et 15 cas dans la ville d’Uvira.


En ce qui concerne les cas de kidnapping, la SOCICO-RDC constate que le territoire de Fizi revient à la première place avec 70 cas, suivis du territoire de Mwenga avec 50 cas.

Le territoire de Shabunda a enregistré 48 cas, le territoire d’Uvira 35 cas, Kalehe 23 cas, la ville de Bukavu 21 cas, Idjwi 14 cas, Walungu 8 et la ville d’Uvira 6 cas.


En ce qui concerne les cas des viols, ce rapport cite encore une fois le territoire de Fizi qui est à la première place avec 32 cas où des filles et des femmes ont été violées, le territoire de Kalehe occupe la deuxième place avec 25 cas, 19 cas à Kabare , la ville de Bukavu 18 cas, le territoire d’Uvira 15 cas, 13 cas à Walungu, 10 à Mwenga et à Idjwi, 12 cas à Shabunda et 12 cas dans la ville d’Uvira.


A travers ce bilan sombre, le coordinateur de la Société Civile des Compatriotes Congolais demande aux autorités de multiplier les stratégies pour sécuriser les citoyens et leurs biens et promouvoir un développement durable dans la province du Sud-Kivu.


Philémon MUTULA, RATECO-SK.

418 vues0 commentaire

Comments


bottom of page