top of page

Processus électoral : Les candidats sont appelés à bannir les discours de haine


Processus électoral : Les candidats sont appelés à bannir les messages de haine dans leurs discours politiques (Jean Moreau TUBIBU)


Les candidats qui ont postulé aux différents postes politiques en prélude des élections prévues le 20 décembre 2023 sont appelés à éviter les discours de haine ainsi que de tribalisme dans leurs campagnes électorales.


Cet appel est de monsieur Jean Moreau TUBIBU, animateur du Groupe Jérémie, une organisation de défense des droits humains, dans un entretien avec un reporter du RATECO-SK, ce jeudi 30 novembre 2023.


Ce défenseur des droits humains indique que les discours et messages de haine ainsi que de tribalisme peuvent conduire à des violences et aux agressions. Il ajoute que pour que les élections prochaines se passent dans un climat apaisé, les politiciens devraient tout d’abord bannir les discours qui divisent la communauté.

« Pendant cette période de campagne électorale, nous avons constaté qu’il y a certains candidats qui sont à court d’arguments et qui veulent parler aux gens mais ils ne se sont pas bien préparés. Le langage que nous devons éviter, c’est celui d’incitation à la haine. Et quand nous disons la haine, la violence c’est-à-dire des violences verbales, des injures, de prêter des intentions mal vaillantes aux autres, des soupçons, salir et dénigrer les autres. Ces candidats doivent éviter des langages qui humilient, et qui tribalisent les candidats », a précisé Jean Moreau TUBIBU.

Précisons que depuis le début de la campagne électorale en cours, certains politiciens lancent des messages de haine dans la communauté.


La population doit être vigilante en écoutant ces messages pour ne pas tomber dans des pièges, a-t-il dit.

Jeanne KASONGO, RATECO-SK.

22 vues0 commentaire

Comentários


bottom of page