top of page

Processus électoral : La radio communautaire LA COLOMBE sensibilise sur le profil d'un bon candidat


Certaines autorités et leaders communautaires de Karhana dans le groupement de Walungu dans le territoire qui porte le même nom en province du Sud-Kivu, ont pris l'engagement d'intensifier les séances de sensibilisation sur le profil d'un bon candidat pour que la population puisse voté utile pour les échéances électorales prochaines prévues le 20 décembre 2023 en RDC.


Cet engagement a été pris lors d'une émission publique organisée dans le groupement de Walungu ce dimanche 17 septembre 2023 dans la salle du Centre d'Information pour la Paix “CIP”.


Les intervenants à ce débat public ont tour à tour indiqué qu'ils vont utiliser plusieurs canaux de vulgarisation des critères de choix d'un bon candidat.

C'est le cas du chef de groupement, Karhana MUSHAGALUSA Léon qui a précisé qu'il va s'impliquer activement pour réussir cette étape clé de ce processus électoral.

« Dans un bref délai je vais réunir mes 14 chefs de villages pour peaufiner ensemble les stratégies de sensibilisation dans leurs villages respectifs. C'est parmi les étapes les plus importantes de ce processus électoral. Elle définit l'avenir du peuple durant toute une législature. C'est pourquoi je dois beaucoup y travailler afin de nous permettre de voter utile. Je vais également en parler à mes collègues chefs des groupements lors de la prochaine réunion avec le chef de chefferie. Nous devons vulgariser ces critères de choix d'un bon candidat car notre destin en dépend » a-t-il fait savoir d'un ton déterminatif.

Madame Ngomora Espérance, cheffe de service du genre, femme, famille et enfants a indiqué que son service avait déjà commencé à sensibiliser mais plusieurs aspects étaient moins maîtrisés et promet redoubler d'efforts pour atteindre toutes les structures des femmes.

« Je remercie cette radio pour cette émission éducative qui vient nous redonner le courage de redoubler les efforts dans la sensibilisation. Je vais personnellement rencontrer toutes les organisations des femmes et jeunes filles à travers des réunions, descentes sur terrain afin d'ancrer ces critères de choix d'un bon candidat. Voter utile c'est garantir notre avenir pendant 5 ans. Je sensibiliser afin de voter massivement pour les femmes candidates qui devront plaider la cause de la femme» a-t-elle indiquée.
Elle ajoute que : « nous nous confrontons à plusieurs difficultés. Les femmes sont moins sensibilisées car nous sommes limités par les moyens. Les femmes sont victimes des préjugés et stéréotypes de la part de certains hommes qui discriminant à haut niveau ces dernières et leurs efforts et compétences moins considérés. Néanmoins, certains hommes ont compris que les femmes peuvent aussi diriger autant que les hommes car leurs compétences ne sont plus à démontrer,».

Au cours de ce débat public, les intervenants ont énumérés plusieurs critères de choix d'un bon candidat notamment les candidats vivant et connaissant les difficultés de la population, ayant l'honnêteté, le courage, la compétence, la bonne moralité, la capacité de ressembler ses électeurs, l'expérience dans la politique, la vision, la détermination, l'amour patriotique et de sa base et bien d'autres.


Le moment fort était lors des réactions de la population constituant le public qui a posé des questions allant dans le sens de comprendre à fond ces critères précités.


Pour rappel, cette émission publique s'inscrit dans son projet de sensibilisation sur le processus électoral apaisé à travers un dialogue social inclusif dans la chefferie de Ngweshe en collaboration avec la Synergie des Médias pour l'Union des Forces “SYMUF” sous l'appui financier de la Direction du Développement et de la Coopération Suisse “DDC”.


Pour la Radio Lacolombe FM, Ezéchiel MUSHAGALUSA, RATECO-SK.

Commentaires


bottom of page