top of page

Nord-Kivu : PPI dénonce l’arrestation de 11 militants de la coalition des mouvements citoyens dans une manifestation pacifique à Goma


L’Organisation Partenariat pour la Protection Intégrée (PPI), œuvrant pour la promotion de la paix et la protection des défenseurs des droits humains, s’insurge contre l’arrestation et la détention de 11 militants de la coalition des mouvements citoyens dans une manifestation pacifique organisée dans la ville de Goma, le 17 avril 2024.


Cette organisation le dénonce dans un communiqué de Presse n° PPI/RDC/006/04.2024, rendu public jeudi 18 avril 2024, dont une copie est parvenue à la rédaction centrale du RATECO-SK.


Dans ce communiqué de Presse signé par le Directeur des Programmes et Directeur Exécutif ad-Intérim de PPI en RDC, monsieur Jonathan MAGOMA précise que ces militants étaient de différentes structures.


Il condamne cet acte qui est contraire aux lois de la République qui garantissent la jouissance de l’espace civique en RDC.

« Ces militants étaient au total 11, dont une femme du collectif des mouvements citoyens et groupes de pression du Nord-Kivu. Aussitôt arrêtés, ils ont été conduits à l’amigo de la Mairie, avant d’être transférés à la Police de renseignement communément appelée P2. Ils étaient de différentes structures dont Filimbi, Tujitegemee, Lucha, Veranda Mutsanga, Voix des Marginalisés, Génération Positive RDC, Lisanga po na Kongo ya Sika et Jicho la Raiya. Nous demandons l’intervention urgente des autorités pour que ces compatriotes qui revendiquaient leur droit soit libérés sans condition aucune, car manifester pacifiquement n’est pas un crime », peut-on lire dans ce communiqué.

Notre source signale que depuis leur arrestation seulement cinq d’entre eux ont été auditionnés. Elle ajoute que le Gouverneur de la Province du Nord-Kivu pourrait décider de leur libération, car c’est lui qui aurait ordonné cette arrestation.


Jeanne KASONGO, RATECO-SK.


81 vues0 commentaire

Comments


bottom of page