top of page

Masisi: Le BDC Anglicane lance la deuxième phase de son projet d'autonomisation à Mupfuni-Shanga


Masisi: Pour lutter contre la pauvreté, le BDC Anglicane lance la deuxième phase de son projet d'autonomisation à Mupfuni-Shanga sous l'appui de Tearfund.


Le Bureau de Développement Communautaire de l'église Anglicane du Congo, diocèse de Goma vient de lancer, ce mercredi 25 octobre 2023 à Bweremana dans le groupement Mupfuni-Shanga, la deuxième phase de son projet d'autonomisation socio-économique des survivants des Violences Sexuelles Basées sur le Genre.


La cérémonie de lancement a eu lieu à Bweremana devant les autorités locales, les leaders locaux et plusieurs acteurs de quatre localités de Mupfuni-Shanga ciblés par cette deuxième phase du projet dont les localités de Kabase, Bishange-Luzirandaka, Lutobogo et celle de Kiluku, dans le territoire de Masisi au Nord-Kivu.


Devant tous ces cadres et participants, Descartes LWINGA, Coordinateur diocésain du Bureau de Développement Communautaire de l'église Anglicane du Congo dans le diocèse de Goma a précisé que ce projet dont ont bénéficié déjà trois autres localités de Mupfuni-Shanga l'année passée vise l'autonomisation des bénéficiaires issus de diverses couches sociales sont les vulnérables, les élèves, les leaders et veuves des églises et Mosquées.


Le Coordinateur a fait savoir que pour cette séance, il était question d'implémenter l'image du projet en présentant les objectifs, les résultats attendus et recueillir les avis des uns et des autres pour la bonne réussite de ce projet dans la zone bénéficiaire.

« Nous nous retrouvons ici à Bweremana avec les autorités locales représentant les couches des populations de ces entités pour la présentation et le lancement officiel de ce projet. L'activité consistait à présenter les objectifs du projet, les résultats attendus, les activités qui sont prévues et recueillir les questions des parties prenantes au projet, leurs points de vue mais aussi valider les critères de sélection qui devront servir lors du ciblage des bénéficiaires pour les différentes activités », a précisé Descartes LWINGA.

Celui-ci n'a pas manqué d'exprimer sa satisfaction au sujet du déroulement de cette activité avant d'appeler les participants à s'approprier ce projet.

« La séance s'est bien déroulée et l'activité vient de se terminer dans un climat d'ambiance et de convivialité. Le message que je peux avoir pour toutes les communautés de ces quatre localités, c'est de les encourager et les mobiliser à s'approprier ce projet en question parce qu'il est le leur et de s'impliquer activement pour la réussite de celui-ci », a-t-il ajouté.

De leur côté, les participants et bénéficiaires ont remercié la communauté anglicane et son partenaire Tearfund pour le choix porté à leurs entités.

Selon eux, ce projet permettra de réduire le taux de vulnérabilité et faciliter l'autonomisation au sein de leurs localités.

« Je suis très contente de ce projet qui est d'une nécessité exceptionnelle dans notre entité. Je suis réjouie du fait que le partenaire prône l'autonomisation, l'auto prise en charge. Je félicite l’église anglicane du fait qu'elle s'intéresse aux survivants des Violences Sexuelles Basées sur le Genre, elle voit les vulnérables, les orphelins, les veuves et toutes autres catégories », a indiqué madame BUSAYI BATUNDI Espérance, l’une des participantes.

Pour rappel, ce projet est exécuté par la Communauté Anglicane sous l'appui financier de l’Organisation Non Gouvernementale Tearfund, dans la localité Mupfuni-Shanga.


Peu avant, ce même projet a été exécuté dans trois localités de Mupfuni-Shanga et Kamuronza dans le territoire de Masisi au Nord-Kivu.


Pour la radio Top Buzi, Ruben MAPENDANO, RATECO-SK.

Commentaires


bottom of page