top of page

Kamanyola : La Société Civile suspend sa manifestation relative à l’érection de la Commune rurale

La Société Civile Congolaise noyau de Kamanyola en territoire de Walungu au Sud-Kivu, en connivence avec le Conseil Local de la Jeunesse ainsi que des mouvements citoyens vient de suspendre momentanément leur manifestation ce mardi 04 juillet 2023.


Dans un communiqué rendu public, ces structures citoyennes indiquent:

« vu que la délégation envoyée à Kinshasa est déjà reçue par le Ministre national de l’intérieur et en attendant l’arrivée du Ministre provincial de l’intérieur à Kamanyola samedi 08 juillet 2023, nous suspendons momentanément notre manifestation jusqu’à nouvel ordre, » peut-on lire dans ce communiqué.

Ces acteurs de la Société Civile ont débutés une marche pacifique qui était prévue durer dix jours depuis ce lundi 03 juillet 2023.


Les manifestants réclamaient l’application du décret Nº029/013 du 13 juin 2013 portant érection du groupement de Kamanyola en Commune rurale, selon la Radio Flash FM de KAMANYOLA qui s’est confiée à la rédaction du RATECO Sud-Kivu.


Depuis la matinée du lundi, aucun engin n’a roulé sur la principale Route Nationale Numéro 5, boutiques, magasins, marchés et autres maisons de commerce sont restés fermés. Les voyageurs qui quittaient Bukavu-Uvira et vice-versa ont été visibles à pied sur une trajectoire de 4 kilomètres suite à ces barricades. Comme cela ne suffisait pas, les manifestants sont allés jusqu’au bureau du groupement de Kamanyola et on effacé les écritures de la Chefferie de Ngweshe en les remplaçant par le Commune de Kamanyola.


Selon monsieur BISIMWA BIRINDWA, Coordonnateur de la Nouvelle Société Civile Congolaise, rassure qu’ils vont poursuivre leur manifestation jusqu’ace que Kamanyola soit détaché de la Chefferie de Ngweshe à travers un statut de la Commune rurale.

« Nous, nous barricadons la route pour faire respecter l’arrêté Nº029/013 du 13 juin 2013 qui érige Kamanyola en Commune rurale. Après la publication de cet arrêté, nous on croyait que Kamanyola est reconnu comme Commune rurale. Mais à la grande surprise, lors de la répartition des sièges par la CENI, nous avons constaté que Kamanyola est dans les oubliettes. Nous fustigeons également le fait que nous payons nos taxes et autres redevances à la Chefferie de Ngweshe sans contrepartie. Nous pensons que si cet arrêté serait respecté, la population serait remise dans ses droits et contribuer au développement de cette entité de la province du Sud-Kivu », a déclaré BISIMWA BIRINDWA.

Pour la Radio Flash FM KAMANYOLA, Hassan SHABANI.

145 vues0 commentaire

コメント


bottom of page