top of page

Kalehe : Certaines radios communautaires n’émettent pas et d’autres travaillent  à temps partiel



Alors que la psychose règne dans le chef de la population de Minova dans territoire de Kalehe suite aux affrontements qui sont signalés au Nord-Kivu entre les Forces Armés de la République (FARDC) et les envahisseurs du M23 soutenus par le Rwanda, certains médias locaux ne parviennent plus à servir leurs auditeurs et d’autres émettent partiellement.


Selon certains professionnels de média de Kalehe qui livrent l’information, cette psychose résulte du déplacement massif de la population du Nord-Kivu vers le territoire de Kalehe au Sud-Kivu qui fuient les bombardements des agresseurs de la RDC dans cette Zone.


C’est ainsi que certaines radios communautaires ont fermé leurs portes spontanément suite aux conditions difficiles dans lesquelles les journalistes sont obligés de faire leur travail dans la cité de Minova.


C’est entre autre la Radio Communautaire Bubandano (RCB) qui émet partiellement dans cette Zone avec des difficultés possibles, notamment la coupure intempestive du courant électrique de la SNEL, l’insécurité, pour ne citer que cela.


La direction de la Radio Communautaire Bubandano veut accompagner la population pour la mettre au parfum de l'évolution des événements liés à l'avancée de M23 et ainsi mettre fin à la psychose qui a élu domicile chez les habitants.

« La population a besoin d’être informé, surtout les parents qui cherchent leurs enfants qui ont été égarés, car plusieurs enfants perdent leurs parents ce dernier temps à Minova. Bien que notre radio travaille difficilement, nous avons donné une faveur aux parents qui cherchent leurs enfants à communiquer gratuitement afin de retrouver leurs enfants. Notre chaîne radio qui émet sur 96.0MHz est confrontée à la coupure intempestive du courant électrique de la Société SNEL depuis samedi 3 février 2024. C’est pourquoi, la direction de la Communautaire Bubandano (RCB) lance un appel auprès des autorités et aux organisations humanitaires de leur venir en aide pour continuer à servir cette communauté qui traverse un moment difficile », a fait savoir un membre de la radio Bubandano.

Rédaction de la radio BUBANDANO, RATECO-SK.

208 vues0 commentaire

Comentários


bottom of page