top of page

Kalehe : C'est encore possible d'éviter un nouveau drame à Nyamukubi et Bushushu (Jérémie SHAMAVU)


La Société Civile environnementale du territoire de Kalehe exhorte le gouvernement congolais à accélérer le processus de délocalisation des sinistrés de Nyamukubi et Bushushu avant que la saison de pluies ne recommence.

Jérémie SHAMAVU, Président de cette structure l'a dit lors de son entretien avec votre média, ce mardi 01 Juillet 2023.


Il se dit être inquiet de la situation de rescapés de la récente catastrophe naturelle à Bushushu et Nyamukubi qui sont encore jusqu'à ce jour dans les endroits sinistrés pendant que d'ici quelques semaines, la saison de pluies reprend avec tous les risques sur cette population.

« Bientôt là, la pluie va commencer à tomber, ce qui provoquera des dégâts si le gouvernement n'accelere le processus de délocalisation de la population de Bushushu et Nyamukubi, c'est ça notre crainte. Jusqu'aujourd'hui, la population n'accepte pas d'aller vivre à Lwako. Nous demandons au gouvernement à travers le Chef de l'Etat d'accélérer très vite la délocalisation de cette population qui a aussi droit à la vie comme les autres citoyens », Insiste-t-il.

Cet activiste des droits de l'homme propose aux autorités du pays des pistes pour éviter d'autres catastrophes sur un terrain déjà à problème.

« Je propose à l'Etat d'envisager des macro projets pour le reboisement de tous les endroits inondés par la pluie et dans le haut plateau de Bushushu et Nyamukubi », indique Jérémie Shanvu.

Pour rappel, en date du 05 mai 2023, les villages Bushushu et Nyamukubi avaient enregistré d'énormes dégâts matériels, de centaines de morts et disparus suite à de pluies diluviennes. Après descente d'une délégation du gouvernement congolais sur le lieu, celui-ci avait annoncé la délocalisation des rescapés.


L'aérodrome de Lwako avait été ciblé mais qui reste jusqu'à présent contesté par des sinistrés.


Richelieu BYAMANA Pour la radio OBUGUMA, RATECO-SK.

41 vues0 commentaire
bottom of page