top of page

Kabare : La NDSCI noyau de Mudusa dénonce la recrudescence des accidents de circulation sur la RN 5


Kabare : La NDSCI noyau de Mudusa dénonce la recrudescence des accidents de circulation sur la RN 5, tronçon Kamagema-Nyantende


La Nouvelle Dynamique de la Société Civile (NDSCI) noyau de Mudusa dans le territoire de Kabare dénonce la recrudescence des accidents de circulation sur la route nationale numéro 5, précisément sur le tronçon Kamagema-Nyantende.


Selon monsieur Elvis CIRIMWAMI BAHIZIRE Président de la NDSCI Mudusa qui s’est confié au reporter du RATECO-SK ce vendredi 10 novembre 2023, plusieurs accidents de circulation sont enregistrés ce dernier temps sur ce tronçon routier occasionnant ainsi d'énormes dégâts humains et matériels.


Notre source précise que le cas le plus récent est survenu lundi le 30 octobre 2023, qui a coûté la vie à un jeune garçon âgé de 14 ans connu sous le nom de David MURHEBWA.


La Nouvelle Dynamique de la Société Civile noyau de Mudusa pense que ces accidents de circulation routière sont occasionnés par certains conducteurs des moto-tricycles qui sont visibles sur cette route nationale, sans maitrise du code de la route et d'autres en état d'ivresse ainsi que le mauvais état de leurs engins.


Ce dernier propose l’interdiction de moto-tricycle à rouler sur cette route pour limiter ces accidents de circulations.

« Vu la gravité et la multiplication des accidents de circulation sur le tronçon routier Kamagema-Nyantende, nous demandons aux autorités d’interdire aux motos à trois pneus de rouler sur cette route. Nous constatons que depuis l’avènement de ces motos sur cette route, il y a eu augmentation des nombres d'accidents routiers. Les conducteurs de ces engins roulants ne maitrisent pas le code de la route alors qu’ils roulent sur une route nationale, une situation qui les exposent ainsi que leurs clients», a indiqué monsieur Elvis CIRIMWAMI BAHIZIRE.

Un motocycliste à trois pneus rencontrer sur cette route ce vendredi, rejette en bloc toutes ces accusations et indique qu’avant de rouler sur la chaussé, les conducteurs doit subir une formation en conduite qui est souvent sanctionnée par un brevet.


Isaac BASHOMBE, RATECO-SK.

89 vues0 commentaire

Comentarios


bottom of page