top of page

Journée Mondiale de la Radio : Le RATECO-SK appelle les journalistes au professionnalisme pour ne pas jouer le jeu de l’ennemi qui envahit l’Est de la RDC


Le réseau des Radios et Télévisions Communautaires du Sud-Kivu, RATEC0-SK lance un appel aux professionnels des medias à user du professionnalisme pour ne pas jouer le jeu de l’ennemi en cette période où l’Est de la République Démocratique du Congo est agressé par les rebelles du M23 sous la complicité du Rwanda.


Cet appel est du Coordonnateur du RATECO-SK, Olivier KIRIZA NAMUGUKA en marge de la célébration de la Journée Mondiale de la Radio, ce mardi 13 février 2024.


Le Coordonnateur du RATECO-SK reste convaincu que la Radio joue un rôle important dans la transmission des messages qui promeuvent la paix au cas où les chevaliers de micro respectent le Code d’éthique et de la déontologie du Journaliste Congolais.

«Utiliser la radio comme un instrument de paix, de cohabitation pacifique et de lutter contre les messages de haine qui peuvent donner naissance à la guerre. Cette dernière n’épargne personne, car elle tue même les innocents surtout en cette période où notre pays traverse une insécurité grandissante à l’Est de la RDC. Seule la radio est vecteur des messages de paix et de cohabitation pacifique. Pour y parvenir, nous devons toujours respecter le code d’éthique et de déontologie qui gère notre métier. Nous devons faire de la radio un outil de sensibilisation, de rapprochement et non plus un outil de déstabilisation en évitant d’avoir une partie pris dans le traitement des informations. Nous devons éviter les messages qui incitent à la violence et décourager les antis-valeurs, car nos auditeurs ont besoin d’être informés, formés et divertis à travers nos informations, émissions et animations d’antenne », a indiqué Monsieur Olivier KIRIZA NAMUGUKA.

Pour l’année 2024, la Journée Mondiale de la Radio est célébrée sous le thème : "La radio, Un siècle d’informations, de divertissement et d’éducation".


Isaac BASHOMBE, RATECO-SK.

33 vues0 commentaire

Comments


bottom of page