top of page

Grand-Lac : La Benevolencija dialogue avec les vendeurs sur l'amélioration des échanges commerciaux


Grand-Lac : L’amélioration des conditions de libres échanges commerciaux, au centre d’un dialogue communautaire tripartite de La Benevolencija.


Les petits commerçants transfrontaliers demandent aux autorités des Pays de la région de Grands-Lac de résoudre certains défis qui persistent afin d’améliorer les conditions des libres échanges commerciaux.


C’est parmi les recommandations formulées vendredi 18 août 2023, dans une session de dialogue communautaire tripartite, qui a regroupé les Comités de petits commerçants transfrontaliers et les autorités de la République Démocratique du Congo, du Rwanda et celles de Burundi à l’hôtel Exodus dans la ville de Bukavu.


Dans cette activité, il était question de passer en revue les avancées positives occasionnées par les actions de l'ONG La Benevolencija Grand-Lac à travers son projet Medias pour le dialogue « M4D », phase 2 pendant quatre ans de mise en œuvre, mais également les défis qui restent à relever pour améliorer les conditions des libres échanges commerciaux au sein des pays de la région de Grands- lacs.


Parmi les avancées, ces petits commerçants transfrontaliers notent l’amélioration de la cohésion entre eux, malgré la présence des conflits et violences politico-sécuritaires à l’Est de la RDC.


Les petits commerçants transfrontaliers recommandent aux autorités de trouver solution aux défis qui persistent notamment la fermeture des frontières en RDC à partir de 15 heures, le refus aux Congolais d’exercer le petit commerce au Rwanda, pour ne citer que cela.


Ils demandent également aux autorités des pays de la région de Grands-Lac, de faire une harmonisation législative entre les pays membres de l’EAC afin de supprimer les obstacles qui bloquent l’intégration socio-économique effective des commerçants pour faciliter les échanges commerciaux transfrontaliers.


Pour sa part, Monsieur KAJANGWE MENGA Sylvain Chef de Bureau Commerce Extérieur en province du Sud-Kivu qui a pris part à cette session, précise que le gouvernement congolais est préoccupé d’améliorer les conditions des libres échanges commerciaux transfrontaliers. Pour lui le commerce transfrontalier, c’est un vecteur de la paix.


Philémon MUTULA, RATECO-SK

2 vues0 commentaire

Comments


bottom of page