top of page

Capacitation des correspondants du RATECO: La nécessité de donner de la voix aux communautés rurales

Dernière mise à jour : 27 sept. 2023


Capacitation des journalistes correspondants du RATECO : La nécessité de donner de la voix aux communautés rurales.

Les journalistes correspondants ruraux jouent un rôle essentiel dans la démocratie. Ils donnent la parole aux communautés jadis exclues de l’espace médiatique traditionnel.


Dans des endroits reculés de la province du Sud-Kivu, en République Démocratique du Congo, les communautés rurales ont souvent été laissées pour compte en matière de communication et peu d'attention leur est accordée. Les lignes qui suivent mettront en lumière comment le journalisme de base peut donner une voix à ces communautés. Mais aussi leur permettre ainsi de partager leurs préoccupations et leurs besoins avec un public plus large.


Un accès limité à l'information et une voix étouffée


Dans les régions rurales du Sud-Kivu, l'isolement géographique, le manque d'infrastructures de communication et le faible niveau d'alphabétisation rendent difficile l'accès à l'information pour les communautés locales. De plus, leurs préoccupations et leurs besoins ne sont souvent pas pris en compte par les médias traditionnels, ce qui entraîne une marginalisation accrue.


Le pouvoir du journalisme de base pour donner une voix


Le journalisme de base, grâce à son approche participative et communautaire, a le potentiel d'inverser cette marginalisation en donnant une voix aux communautés rurales du Sud-Kivu. En engageant les habitants dans la collecte, la production et la diffusion de l'information, le journalisme de base permet aux gens ordinaires de partager leurs expériences et leurs préoccupations.


L'importance de partager les préoccupations


À travers le journalisme de base, les résidents du Sud-Kivu peuvent sensibiliser le public sur les réalités de leur vie quotidienne. Les médias locaux jouent un rôle crucial en mettant en lumière les problèmes locaux tels que la pauvreté, l'accès limité à l'éducation et aux soins de santé, les défis liés à l'agriculture ou à l'environnement. En donnant une voix aux communautés rurales, le journalisme de base crée une prise de conscience et encourage les actions en vue d'améliorer les conditions de vie.


En définitive, le journalisme de base est une voix essentielle pour les communautés rurales du Sud-Kivu. En partageant leurs préoccupations et leurs besoins avec un public plus large, les résidents peuvent espérer inspirer le changement et améliorer leur qualité de vie. Malgré les défis, le journalisme de base ouvre la voie à une plus grande inclusion et permet aux voix marginalisées de trouver une place légitime dans le débat public. Il est temps de donner une véritable voix aux communautés rurales du Sud-Kivu et de faire entendre leurs besoins. Les journalistes correspondants ruraux du Rateco formés à Bukavu quant à ce par le facilitateur Eugide ABALAWI NDABELNZE, pourront améliorer leurs productions journalistiques pour donner de la voix aux communautés locales.


Par : Josué MUSOLE

- Jacques BWIRA

-Elia LIKANGE

bottom of page