top of page

Bukavu : PPI échange avec les professionnels des médias sur les outils de surveillance


Bukavu : PPI échange avec les professionnels des médias sur les outils de surveillance et des mécanismes de protection des Journalistes.


Partenariat pour la Protection Intégrée (PPI) vient d’évaluer les outils de surveillance et des mécanismes de protection des journalistes dans un atelier du mercredi 30 et Jeudi 31 août 2023, qui a réuni les professionnels des médias, les activistes des droits humains ainsi que les responsables des services étatiques et sécuritaires à l’hôtel Elizabeth dans la ville de Bukavu, au Sud-Kivu.


Dans cet atelier d’échange, les participants ont fait un état de lieux sur la situation de sécurité des professionnels des médias au cours de trois dernières années, avant de répertorier les atteintes dont sont victimes les journalistes.


L’un des panelistes dans ces accises, Monsieur Darius KITOKA, Président de l’Union Nationale de la Presse du Congo, section du Sud-Kivu a centré son allocution sur la sécurité des professionnels des médias, un préalable à l’exercice de son métier.


Les participants ont été outillés également sur les formes de menaces en ligne et hors ligne ainsi que les violences physiques à l’endroit des journalistes, sous la facilitation de Maitre Papy KAJABIKA, Avocat au Barreau du Sud-Kivu.


Les objectifs de cette activité ont été atteints s’est réjoui Maitre Pascal MUPENDA, Directeur des Programmes de Partenariat pour la Protection Intégrée car, selon lui, les journalistes ont échangé face à face avec les services de sécurité sur les mécanismes de protection.

« Nous estimons que les objectifs ont été atteints par ce que le souci était de faire les échanges entre les journalistes et les autorités tant sécuritaire, militaire et politique afin de trouver un consensus sur la protection des professionnels des médias. Il reste à vérifier la suite, quand nous allons constater la diminution des cas à l’égard des médias et des journalistes, cela que nous serons satisfaits davantage», a indiqué Maitre Pascal MUPENDA.

Selon le rapport des organisations de défense de droits des journalistes et des activistes de droits humains, 530 journalistes ont été tués dans le monde entre 2012 et 2016, 400 journalistes tués en 2016 et 2020, enfin 55 journalistes tués au monde et 14 en RDC en 2021.


Philémon MUTULA, RATECO-SK.

38 vues0 commentaire

Comments


bottom of page