top of page

Bukavu : Les membres de certaines organisations des jeunes dont POPO solution à la base de viols, vols et autres formes d'insécurité à Panzi (Tribune Populaire)


Les membres de certaines organisations de jeunes bien identifiées dont POPO solution sont à la base de l'insécurité ces derniers temps au quartier Panzi dans la Commune d'Ibanda en ville de Bukavu.


Cette révélation a été faite ce samedi 20 avril 2024 par les habitants de ce quartier dans une tribune d’expression populaire qui a été organisée par la Société Civile Forces Vives noyau Communal d'Ibanda en collaboration avec la bourgmestre ad Intérim de ladite Commune.



Dans cette activité qui a connu la participation des représentants des services de sécurité dans la ville, les habitants ont indiqué qu'ils sont aujourd'hui victimes de plusieurs atrocités notamment des viols, vols, de tueries de la part de certains jeunes du milieu qui se sont regroupés en association de sécurité et qui imposent leurs lois à la population pendant les heures tardives.

« Je suis habitants de Panzi, je ne saurai pas rencontrer ce que nous vivons ce dernier temps ici à Panzi par les POPO POPO solution en collaboration avec d'autres Club des jeunes. Ces jeunes violent nos mamans, nos sœurs sans citer nos maris. Il suffit de les rencontrer en cours de route à partir de 20 heures, ils commencent par dépouillé la personne puis la violée si c'est une fille ou femme. Si la femme s'est faite accompagnée par son mari ou son fiancé, ils ligotent en premier lieu l'accompagnateur avant de commettre leur forfait à sa présence. Chose choquante, ces jeunes violent même les femmes qui partent accoucher pendant la nuit à l'Hôpital Général de Référence de Panzi si la concernée n'est pas véhiculée, raison pour laquelle plusieurs femmes accouchent ce dernier temps chez elle au lieu de courir le risque d'aller à l'Hôpital pendant la nuit », a indiqué un participant dans cette rencontre qui n'a pas voulu que son nom soit cité.

Pour sa part, la bourgmestre ad Intérim d'Ibanda madame FURAHA TOTO SAFARI a promis son implication pour mettre fin à ces organisations des jeunes qui sèment terreur et désolation aux habitants.

« Nous avons appris qu'ils ont même des cachots où ils arrêtent les personnes qu'ils libèrent moyennant les amandes. Je vais m'impliquer personnellement pour mettre fin à ces mouvements terroristes pour rétablir la paix dans notre quartier. Je profite de cette occasion pour appeler ces jeunes qui se disent être souciés de la sécurité de Panzi à intégrer les Forces Armés de la République pour aller au front au Nord-Kivu », a déclaré l'autorité communale.

Le Commissaire Provinciale de la Police Nationale Congolaise au Sud-Kivu a été représenté dans cette activité par le Colonel Kiley BITUTA qui a promis le renforcement de l'effectif des éléments de l'ordre dans ce quartier pour assurer la sécurité de personnes et de leurs biens.


Les députés provinciaux Jackson KALIMBA et Ananie LUNANGA respectivement élus de la ville de Bukavu étaient présents dans cette rencontre.


Philémon MUTULA, RATECO-SK.

62 vues0 commentaire

Comments


bottom of page