top of page

Bukavu : La Société Civile sort de son silence et exige à la REGIDESO et au gouvernement Congolais à desservir la ville en eau potable


Le Bureau de Coordination de la Société Civile du Sud Kivu dénonce la pénurie d’eau dans la ville de Bukavu et appelle les autorités à répondre au besoin de la Régie de Distribution d’Eau pour qu’elle arrive à desservir correctement l’eau à la population.


Le Bureau de Coordination de la Société Civile du Sud-Kivu le fait savoir dans une déclaration rendue publique lundi 8 juillet 2024, dont une copie est parvenue à la rédaction centrale du RATECO-SK.


Dans cette déclaration, la Société Civile indique que ça fait plus d’un mois que l'eau ne coule pas dans les robinets et plusieurs familles en sont victimes.

« La REGIDESO, saurait-elle faire face à toutes ces conséquences occasionnées par le manque d'eau ? Infections, Cholera, fièvre typhoïde, noyades, accidents sur la route surtout des enfants en cette période de vacances, viols et autres ? La REGIDESO doit demeurer consciente du tort qu'elle cause à la population et fournir tous les moyens possibles pour desservir le plus vite possible de l'eau potable dans la ville de Bukavu. » S’interroge la Présidente du Bureau de Coordination de la Société Civile.

Toute fois, le Bureau de Coordination de la Société Civile du Sud-Kivu reconnait les défis auxquels fait face la REGIDESO et elle demande l’implication du Gouvernement Congolais pour l’aider à desservir la population en eau potable.

«Les défis renaissent et font croire à des problèmes sérieux de management au sein des services techniques de la REGIDESO, qui visiblement tâtonnent au lieu d'apporter des solutions idoines et durables. Dans une journée Porte Ouverte où la REGIDESO nous avait invité au mois d'avril 2024, elle avait dit qu’elle a besoin d’un million cinq mille dollars pour mettre fin à ces différentes pannes techniques et desservir la ville en eau potable. Ainsi, nous lançons un appel aux autorités à répondre au besoin de cette organisation et encourage la REGIDESO à prendre en compte les différentes recommandations pour arriver à satisfaire ses abonnés », a-t-elle ajouté.

Marcellin LWABOSHI et NEEMA MILENGE, Stagiaires au RATECO-SK.

51 vues0 commentaire

Comments


bottom of page