top of page

Bukavu : La Société Civile exige la redevabilité sur le 1% des frais perçus à la facture de la SNEL


Bukavu : La Société Civile exige la redevabilité sur le 1% des frais perçus à chaque facture de la SNEL pour l’éclairage public


La Société Civile sous noyau de Nyalukemba dans la ville de Bukavu demande aux autorités de rendre disponible l’éclairage public pour lutter contre l’insécurité devenue monnaie courante dans la ville mais aussi améliorer considérablement l’environnement urbain pendant la nuit.


Monsieur AMANI MUSEMAKWELI Prince, rapporteur de la Société Civile Bureau de Coordination sous noyau de Nyalukemba le dit dans un entretien avec un reporter du RATECO-SK, ce mardi 21 novembre 2023.


Cet acteur de la Société Civile regrette de constater que les bandits armés profitent de l’obscurité occasionnée par l’absence de l’éclairage public dans certains coins de la ville pour commettre leur forfait.


A cela s’ajoute des corps sans vies qui sont ramassés un peu partout dans la ville sans que les autorités ne trouvent la solution durable.

Monsieur AMANI MUSEMAKWELI Prince propose aux autorités de procéder au lancement de la campagne Zéro Commune, Zéro quartier de Bukavu sans éclairage public à travers un pourcentage de la facture que chaque abonné de la SNEL paye à chaque recharge de l’énergie électrique.

« La Société Civile appelle la Maire de Bukavu Zénon KARUMBA à installer un éclairage public efficace dans toutes les Communes et quartiers de la ville pour dissuader les criminels qui insécurisent la population de sa juridiction. Nous sommes sûr que l’argent de l’éclairage public qui est perçu par la SNEL arrive à destination dans le compte de la Mairie. En utilisant cet argent de manière judicieuse, il est possible d’éclairer la ville », a-t-il indiqué.

Contactez à ce sujet, monsieur MUGISHO ZIHALIRWA, Coordinateur de la cellule de Communication de la Marie de Bukavu, qui est censée rendre disponible l’éclairage public précise que le Maire de la ville Zénon KARUMBA est en train de fournir des efforts pour éclairer certains coins chauds de la ville, notamment sur le Boulevard Patrice Emery LUMUMBA, mais le grand problème qui se pose, c’est l’absence de financement, car les frais perçus par la SNEL ne parviennent pas à couvrir toutes les dépenses possibles.


Pour monsieur Jovit MULEMANGABO, Directeur Régional de la Société Nationale d’Electricité (SNEL) au Sud-Kivu et Maniema, un pourcent de frais sur la facture basse tension payée par les abonnés de la SNEL ne peut pas permettre à éclairer toute la ville.

« Nous recevons un pourcent sur les factures basse tension payées à la SNEL pour le compte de la Mairie. Nous envoyons cet argent à la Mairie qui doit acheter les matériels et nous, à notre niveau, nous faisons la maintenance entant que service technique de l’Etat. Cette somme ne peut pas suffire pour éclairer toute la ville. Il sert seulement à réparer certaines pannes et remplacer certaines pièces qui sont amorties », a précisé monsieur Jovit MULEMANGABO.

La Société Civile bureau de Coordination sous noyau de Nyalukemba projette des actions citoyennes de grande envergure pour revendiquer le droit de la population qui est bafoué.


Philémon MUTULA, RATECO-SK.

bottom of page