top of page

Bukavu : la Société Civile dénonce l’inexistence du CLD et plaide pour l’organisation des élections



La Société Civile noyau Communale d’Ibanda dans la ville de Bukavu en Province du Sud-Kivu dénonce l’inexistence du Comité Local de Développement dans les trois quartiers de ladite Commune et plaide pour l’organisation des élections de nouveaux comités.


C’est ce qu’on peut lire dans une note d’indignation des acteurs de la Société Civile adressée au Bourgmestre de la Commune d’Ibanda et dont une copie est parvenue au RATECO SK, ce lundi 10 juillet 2023.


MURHULA MACHUMBIKO, Vice-Président de la Société Civile sous noyau Communal d’Ibanda, signataire de la lettre, précise que c’est depuis 6 ans que les autorités municipales accompagnées de quelques ONGs internationales et locales avaient organisées les élections des Comités Locaux dans différentes avenues de trois quartiers d’Ibanda.


Notre source ajoute que l’objectif était de récolter les problèmes communautaires et les transmettre aux autorités locales et aux partenaires pour une réponse favorable, ce qui n’a jamais été fait jusqu’à ces jours.

« Ces comités ont déjà dépassé leurs mandats en violation de leur règlement intérieur qui fixe le mandat à 3 ans renouvelables, une seule fois par la voie électorale. Ces comités devenus inexistants et non visibles non seulement sur le terrain mais aussi en abandonnant les objectifs d'engagement selon l'esprit de la loi sur les ETDs de 2008 et dont certains membres avaient quitté le navire avant de chavirer. Depuis leurs élections, aucune Assemblée Générale avec les membres du comité de CLD et le Président des comités de CLPD. Les comités sont restés individuels à cause d'une crise de manque de confiance entre eux, ce qui pousse à chacun de se débrouiller pour ses intérêts égoïstes et non communautaires », peut-on lire dans ce document.

Pour trouver solution à tous ces problèmes précités, la Société Civile noyau d’Ibanda propose :

« La suspension de tous ces comités et organiser les élections de nouveaux animateurs soucieux et prêts à servir la population dans le respect de règlement intérieur de CLD et de la loi sur les ETDs de 2008 ; La remise et reprise de tous les biens matériels entre les comités entrants et sortants doit être organisé et que ces élections soient organisées par la Société Civile Forces Vives sous l'accompagnement des autorités locales dans les mois de Juillet et Août de l'année en cours pour l'intérêt de la population et son développement.

Jeanne KASONGO, Journaliste RATECO SK

138 vues0 commentaire

Commenti


bottom of page