top of page

Bukavu : La rivière Ruzizi envahit par des constructions anarchiques avec tous les risques possibles


Des maisons d’habitation sont visibles ce dernier temps le long de la rivière Ruzizi, au quartier Ndendere, en Commune d’Ibanda dans la ville de Bukavu.

Alors que cet endroit est jugé impropre à la construction, des maisons naissent du jour les jours sans aucun respect de 10 mètres de rive.


Selon un constat fait par un reporter du RATECO-SK, ce mercredi 20 septembre 2023, des enfants venant dans différents ménages environnant sont visibles en train de nager et pêcher de petits poissons, sans aucune inquiétude ni crainte de se noyer.

Pour madame Jeanne KIBISWA rencontrée sur place elle pense que la responsabilité est partagée entre la population et les autorités. Pour elle, la restauration de l’autorité de l’Etat serait nécessaire pour mettre fin aux constructions sur les sites impropres ainsi que des constructions anarchiques.

« Quand nous on grandissait, ce site était appelé « éboulement dangereux », donc, pour dire aux gens de ne pas y construire des maisons, et tout le monde avait peur même d’y passer. Mais actuellement, c'est devenu un lieu pour construire des maisons des rêves, sans aucun respect des normes urbanistiques. On ne voyait que des arbres ici car, ce site était vraiment protégé. Chose étonnante, un petit marché s’est créé ici et les agents de l’Etat arrivent souvent pour faire le recouvrement des taxes. Nous demandons aux Chefs d’avenues de faire une identification et contrôler tous les documents détenus par ces habitants afin de connaitre qui leur a autorisés de construire sur ce site et les sanctionner conformément à la loi », a renchéri madame Jeanne KIBISWA.

Notre source demande également à l’Etat congolais de désengorger la ville de Bukavu vers certains coins des territoires.


Isaac BASHOMBE, RATECO-SK


bottom of page