top of page

Bukavu : La justice populaire continue à arracher la vie aux innocents dans la ville


La justice populaire continue à produire ses effets dans plusieurs coins de la ville de Bukavu ces derniers temps, malgré plusieurs messages de sensibilisation de la population à bannir cette pratique.


Les personnes victimes de ces cas de justice populaire dans la ville sont soit accusés d’être voleuses ou sorcières selon le cas.


La population en colère occasionne la mort aux victimes sans donner la chance aux concernés de s’exprimer avant d’établir les responsabilités et certaines personnes innocentes perdent leurs vies dans des telles situations.


Le cas le plus récent s'est produit dans la nuit du samedi au dimanche 26 mai 2024 aux environs de 20 heures sur avenue Nyarwizimya au quartier Panzi dans la Commune d'Ibanda où un homme a été confondu à un élément du groupe POPO POPO solution qui serait à la base de plusieurs cas d’insécurités dans cette partie de la ville de Bukavu.


La victime a été tabassée par la population en colère jusqu’à rendre l’âme.


Selon les informations de la Société Civile Forces Vives noyau d’Ibanda, la victime est connue sous le nom de MULONDA MULANGA, père de trois enfants, originaire de Mwenga, résident au quartier Panzi qui était casseur des graviers.


Elle a été suspectée par la population pendant qu’elle revenait de son lieu de travail avec ses outils pendant les heures tardives. C’est par après que la population s’est rendue compte que la personne ne faisait pas partie des éléments du groupe POPO POPO solution, mais c’était trop tard, car la victime était déjà morte, indique MURHULA MACHUMBIKO Président de cette structure citoyenne d’Ibanda.


Notre source condamne cet acte et demande à la population de toujours amener les présumés auteurs des cas d’insécurités aux instances judiciaires.


Jeanne KASONGO, RATECO-SK.

224 vues0 commentaire

Comments


bottom of page