top of page

Bukavu: Dix ans après, les victimes de la coopec Imara définissent de nouvelles stratégies


Bukavu: Dix ans après, les victimes de la coopec Imara définissent de nouvelles stratégies pour réclamer leurs épargnes.


Les membres victimes du détournement de fonds à la Coopec Imara ont défini ces nouvelles stratégies dans une réunion ce dimanche 18 juin 2023.


C'est pour réclamer leur argent qui avait été détourné par les gestionnaires de la coopérative d'épargne et de crédits, Imara, en complicité avec la Banque Centrale du Congo.


Parmi ces stratégies, les membres victimes d'escroquerie à la Coopec Imara disent qu'ils vont adresser un mémorandum au président de la République Démocratique du Congo, Félix Antoine Tshisekedi, garant du bon fonctionnement des institutions, pour solliciter son implication dans ce dossier, relancer des actions citoyennes de grande envergure et réaliser un audit de la gestion financière de la Coopec Imara. Ces trois stratégies ont été adoptées à l'unanimité par les victimes.


L'ingénieur John MUHIMUZI, l'un des membres du comité de crise des victimes de cette coopérative, pense qu'à travers ces nouvelles stratégies, la solution sera trouvée et les membres victimes auront gain de cause.


" Vous le savez, depuis 2013, douze mille membres ont été escroqués de leurs épargnes dont le volume est évalué à douze millions cinq cent mille dollars américains. Nous ferons l'audit de la gestion financière de la coopérative depuis janvier 2014 jusqu'à nos jours pour éclairer les membres sur la santé de cette institution de microfinance ", indique Ir. John Muhimuzi, coordonnateur de ligue des consommateurs au Congo Kinshasa, Licoski.

Ce dernier ajoute que dix ans après, personne n'en parle, et plusieurs conséquences en découlent.


"Les gens ont perdu de vie à cause de cette escroquerie, il y a eu cessation des activités économiques des membres de la coopec Imara, la non scolarisation des enfants faute de moyens financiers, de nombreuses victimes sont tombées malades, ..., pour ne citer que cela ", a laissé entendre la même source.

Cette réunion s'est tenue dans la salle de la paroisse Mater Dei, en commune d'Ibanda, dans la ville de Bukavu.


Par Philémon MUTULA, journaliste RATECO-SK

147 vues0 commentaire
bottom of page