top of page

Bukavu : Deuxième jours de grogne des étudiants de l’ISP, le Directeur Général nie la majoration des frais académiques



Deuxième jours de vives tensions à l’Institut Supérieur Pédagogique ISP/Bukavu, les étudiants protestent contre la hausse des frais académiques qui seraient majorés par le comité de gestion de cette institution.


Ces étudiants qui martèlent leur décision de poursuivre avec des actions de revendications ont bloqué l’entrée de leur institution toute la journée du lundi 04 mars 2024 et tôt la matinée de ce mardi 05 mars 2024.


L’un des étudiants indigné qui s’est confié à un reporter du RATECO SK a indiqué que :

« Nous, étudiants de l’ISP-Bukavu sommes surpris en cette année académique 2023-2024 de voir que nos autorités académiques manquent le sens d’humanisme en eux. Elles obligent de payer 20 dollars Américains pour un cours de matinée pédagogique (travaux pratiques) alors que ces frais sont indexés aux frais académiques. Nous avons payé chacun 25 $ pour l’achat de bus, lesquels ont été achetés sans crédit. Mais, on nous impose encore de payer 25$, laquelle somme, on ne sait pas ça va servir à quoi. Face à cette situation, nous avons fait appel au Ministre de l’Enseignement Supérieur et Universitaire, Monsieur MUHINDO NZANGI de pouvoir intervenir pour qu’on trouve une solution à cette situation, car on nous taxe d’être manipulés par des tierces personnes, mais c’est faux. Nous avons juste besoin de trouver une réponse à nos revendications», s’indigne SHUKURU KASOLE Jonathan.

Par ailleurs, le Directeur Général de l’ISP/Bukavu monsieur Espoir MAJAGIRA a fait savoir qu’aucun frais académique n’a été ajouté à l’année académique en cours.


Il précise que le minerval de cette année 2023-2024 et celui de l’année passée sont les mêmes. Il ajoute que, ce ne sont pas tous les étudiants en général qui réclament, mais c’est seulement deux promotions récemment fusionnées entre autre la L3 et la L4.

« Les étudiants de la Licence 3 et la Licence 4 doivent comprendre qu’une réunion s’est tenue au Ministère de l’Enseignement Supérieur et Universitaire. Au sortir de cette réunion, il avait été décidé de fusionner les quatre années en trois ans. C’est cette incompréhension du changement qui pose problème dans le chef des étudiants jusqu’à m’écrire une lettre pour me demander des explications ». a-t-il dit.

Le Directeur Général de l’ISP/Bukavu demande aux étudiants de sa juridiction de toujours discuter avec le comité de gestion, s’il y a une réclamation à faire au lieu de passer directement aux actions qui troublent l’ordre public.


Isaac BASHOMBE, RATECO-SK.

117 vues0 commentaire

Kommentarer


bottom of page