top of page

Bukavu : Des déchets sur le lac Kivu détruisent l’écosystème et présentent un danger à la population


L’usage des bouteilles plastiques et autres déchets non dégradables est toujours observé dans la ville de Bukavu et dans les territoires du Sud-Kivu.

Selon un constat du RATECO-SK, Après usage de ces bouteilles, la population ne tient pas compte des normes hygiéniques et préfère les jetés partout où elle veut.


C’est ainsi que des bouteilles de toutes sortes sont visibles à certains endroits sur le lac Kivu, d’autres dans différents caniveaux, dans la rue, pour ne citer que ces endroits.

Ces déchets plastiques sont également visibles dans les trois communes de la ville de Bukavu. Au niveau du port Emmanuel par exemple, ces déchets se sont stockés et sont visibles par tout le monde.


Dans un entretien ce jeudi 21 septembre 2023 avec MURHULA MACHUMBIKO, acteur de la Société Civile, dénonce cette insalubrité qui continue à ternir l’image de la ville jadis verte.

Notre source regrette de constater que ces déchets sont visibles à des endroits publics surtout pendant la période pluvieuse.

«Lorsque ces déchets plastiques flottent sur le lac Kivu, il n’y a aucun service qui se charger de les évacués. Quand il pleut, ces déchets sont charriés à la centrale hydroélectrique de la Société Nationale d’Electricité SNEL par des eaux de pluie. Ces déchets endommagent souvent la centrale hydraulique et comme conséquence il y a absence du courant de la SNEL, selon le responsable de la SNEL dans un entretien avec les acteurs de la Société Civile. A part le manque du courant, la diminution des fretins communément appelés sambaza est en train d’être observée. Nous demandons à la population de bien faire l’usage de leurs déchets plastiques pour éviter la destruction de l’environnement, et que les autorités refusent l’importation et utilisation des plastiques ainsi que des déchets non dégradables, » indique MURHULA MACHUMBIKO.

Jeanne KASONGO, RATECO-SK.


118 vues0 commentaire
bottom of page