top of page

Bukavu : Après avoir été chassées dans la rue, les femmes petites commerçantes soulagées



Les femmes vendeuses petites commerçantes exerçants dans la ville de Bukavu et qui faisaient face à plusieurs tracasseries policières se disent être satisfaites après avoir reçu un don provisoire d’une parcelle où désormais elles seront en train de faire leurs activités commerciales sans inquiétude.


Certaines femmes l’ont dit au reporter du Rateco-SK mardi 15 août 2023, un jour après l’octroi de cette parcelle par le député national Olive MUDEKEREZA NAMEGABE.

« On nous chassait chaque jour un peu partout sur les routes alors qu’ils n’ont pas des places où nous mettre. Des policiers et PM, nous ravissaient nos produits et cela après avoir payé plus de 10 dollars sans nous remettre nos produits moins une quittance. Nous nourrissons nos enfants avec ce petit capital bien que nous sommes maltraitées. Quand, on nous ravi ce petit rien, nous avons des difficultés de payer les frais scolaires de nos enfants, les soins médicaux ainsi que d’autres exigences ménagers. Voilà l’homme que la province recherchait. Il vient de trouver une solution à nos problèmes. Le député Olive MUDEKEREZA, nous disons merci », a indiqué madame NABINTU M’CHENTWALI .

Olive MUDEKEREZA a indiqué qu’il accorde cet espace pendant plus de 3mois en attendant que les autorités trouvent une solution durable à cette problématique.

« Moi-même, je l’ai vécu à Nyawera où les policiers ont sauté sur une femme enceinte à terme d’accoucher. Ça m’a fait pleurer. On a écrasé ses tomates et pour d’autres les choux et les avocats. Et j’avais appelé séance tenante le Général de la Police qui est venu lui-même sur place. Les femmes jouent un rôle important dans la société. Elles sont en train de chercher des cahiers et des uniformes pour leurs enfants. C’est pour cela, en tant que député national de proximité, en tant que Président d’un parti des paysans d’ouvriers de la classe moyenne, je me suis décidé de mettre à la disposition de ces femmes dans le centre-ville ma parcelle» a dit Olive MUDEKEREZA.

Vous le savez déjà, plusieurs femmes vendeuses de petits produits envahissent la chaussée dans la ville de Bukavu à la recherche de leur survie. Ces derniers temps où l’autorité urbaine est décidée à assainir la ville, ces femmes sont chassées à tout moment par les services de l’ordre sans citer les violations des droits humaines qu’elles subissent.


Isaac BASHOMBE, RATECO-SK

214 vues0 commentaire

Comments


bottom of page