top of page

Au moins 30 Ougandais tués par les ADF à la frontière entre la RDC et l’Ouganda


Environ trente Ougandais ont été tués lors d’une incursion des rebelles ADF venus de la RDC, dans la nuit de vendredi 16 à ce samedi 17 juin à Bwera.


Cette attaque des ADF a eu lieu précisément dans un internat de l’établissement scolaire du lycée Lhubirira à Mpongwe dans l’agglomération de Bwera en Ouganda, non loin de la frontière commune entre l’Ouganda et la République Démocratique du Congo.


L’information est confirmée à la radio Okapi par des sources des FARDC et de la MONUSCO à Bunia. Plusieurs autres sources affirment que les victimes sont en majorité des élèves.


Selon plusieurs sources, ces rebelles ont attaqué tard cette école, pendant que les élèves dormaient.


Le porte-parole de la police ougandaise, Fred ENANGA, donne un bilan provisoire de trente morts et de huit blessés graves acheminés à l’hôpital de Bwera pour des soins. Fred ENANGA, précise que les Forces ougandaises sont à la poursuite de ces rebelles qui se seraient retranchés au prolongement du parc de Virunga.


L’une des victimes jointe au téléphone depuis l’Ouganda au lieu où se trouvent les cadavres et des blessés affirme que plusieurs personnes sont portées disparues pour le moment, affirme la radio Okapi.


C’est la deuxième attaque des ADF dans le territoire ougandais depuis que les opérations conjointes FARDC-UPDF sont en cours dans les territoires d’Irumu en Ituri et de Beni au Nord-Kivu après celle de la localité de Bweramure dans le district ougandais de Ntoroko le 11 décembre 2022.


Rédaction RATECO-SK

137 vues0 commentaire
bottom of page