Login

Lost your password?
Don't have an account? Sign Up

RDC: Le respect des droits humains, une obligation qui s’impose à l’Etat

La République Démocratique du Congo, est un pays indépendant depuis le 30 Juin 1960. De nos jours, il se pose des problèmes liés à la privation des droits humains, car ces derniers sont bafoués et piétinés dans notre pays, il y a de cela une décennie.

Parlant des droits humains, cela nous revient à parler des droits de l’homme en général. Selon la Déclaration Universelle des droits de l’homme. Le 10 décembre 1948, les 58 États Membres qui constituaient alors l’Assemblée générale ont adopté la Déclaration Universelle des Droits de l’homme à Paris au Palais de Chaillot (résolution 217 A (III)).
Pour commémorer son adoption, la Journée des droits de l’homme est célébrée chaque année le 10 décembre.
Ce document fondateur traduit dans plus de 500 langues différentes – continue d’être, pour chacun d’entre nous, une source d’inspiration pour promouvoir l’exercice universel des droits de l’homme.

Les droits de l’homme sont les droits inaliénables de tous les êtres humains, sans distinction aucune, notamment de race, de sexe, de nationalité, d’origine ethnique, de langue, de religion ou de toute autre situation. Les droits de l’homme incluent le droit à la vie et à la liberté. Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité. La guerre qui tue les populations en Ituri, Beni, Butembo, Fizi, Minembwe et Mwenga et meme dans la ville de Bukavu, nous donne une autre image du non respect des droits humains.

Les droits fondamentaux découlent principalement des principes suivants : Égalité : égalité des sexes, égalité devant la loi, égalité devant l’impôt, égalité devant la justice… Liberté : liberté d’opinion, d’expression, de réunion, de culte, de liberté syndicale, de droit de grève…

Tous les droits de l’homme sont indivisibles, qu’ils soient civils ou politiques, notamment le droit à la vie, l’égalité devant la loi et la liberté d’expression ; les droits économiques, sociaux et culturels, comme le droit au travail, à la sécurité sociale et à l’éducation ; ou les droits collectifs, comme le droit

La Société, dans la DDHC, doit donc se définir ainsi : « association politique ayant pour but la conservation de la liberté, la propriété, la sûreté et la résistance à l’oppression ». … Une remarque à ce propos : le grand public croit souvent que la Terreur a été commise par des gens qui respectaient la DDHC de 1789.

EN RDC : les violations des droits de l’homme ont fortement augmenté au mois de Juin 2020 (ONU) … « Le nombre de violations commises par les agents de l’Etat a presque doublé par rapport à  Janvier 2020 et ils sont responsables de près de 66% des violations documentées à travers le pays.

‎ Actuellement on en parle plus, suite aux guerres, conflits qui persistèrent dans notre pays, même le dernier citoyen a des problèmes liés aux droits humains.

Isaac Bashombe Chishibanji, RATECO-SK.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*