Login

Lost your password?
Don't have an account? Sign Up

Les radios et télévisions communautaires du Sud-Kivu sintéressent aux activités liées à la gouvernance locale.

Le Réseau des Radios et Télévisions Communautaires du Sud-Kivu RATECO/SK poursuit laccompagnement de ses radios membres et non membres dans les programmes damélioration de la gouvernance au sein de différentes entités.

En effet, la radio est devenue un outil pour permettre aux titulaires des droits réunis au sein de certaines organisations notamment de la société civile dexiger de la part des détenteurs dobligations le respect des droits et la bonne gouvernance.

Dans son travail daccompagnement, le RATECO/SK réalise des monitorings pour se rassurer du contenu livré au public par ses radios partenaires et non partenaires.
Ici, une synthèse des informations diffusées dans les éditions matinales de lundi 20 juillet 2020 dans le domaine de la redevabilité, la participation citoyenne, les droits humains, la lutte contre la corruption et limplication de la femme dans la gestion des affaires publiques.
Et dans ces éditions, les radios et télévisions commentent davantage les décisions issues du Conseil des Ministres Provinciaux, tenue vendredi 17 juillet 2020 en rapport avec les sanctions à réserver aux personnes à la base du coulage des recettes au Sud-Kivu.

A la Radio-Télévision Ngoma Ya Kivu RTNK

Le gouvernement provincial du Sud-Kivu annonce des sanctions sévères contre les personnes, quelle que soit leur position, qui sont à lorigine du coulage des recettes en province et qui font que la province ne réalise le plafond prévu dans le budget.

Cette décision ressort du Conseil des Ministres Provinciaux tenu vendredi 17 juillet 2020 sous la présidence du Gouverneur de province Théo NGWABIDJE KASI.

Au cours de cette réunion, il a été constaté que la Province fait face actuellement à dénormes difficultés financières jusquà avoir du mal à payer les salaires des membres du gouvernement.

Il a été constaté pourtant que certaines personnes impliquées dans la chaîne de mobilisation des recettes seraient à lorigine des magouilles.
A en croire le compte-rendu du Conseil des Ministres Provinciaux lu par le porte-parole du gouvernement et ministre des transports Swedi BASILA Claude, des enquêtes seront ouvertes pour découvrir toutes ces personnes et les soumettre à des sanctions.

Et dans la foulée, la Radio-Télévision Ngoma Ya Kivu annonce la révocation de Mme Dorothée NGANIZA MASIRIRIKA, Chef de Division Chargé de Recouvrement à la Direction Provinciale de Mobilisation et dEncadrement des Recettes Sud-Kivu, DPMER/SK.

Cette mesure intervient quelques heures après que le Conseil des Ministres Provinciaux ait annoncé des sanctions contre les personnes impliquées dans le coulage des recettes notamment par la minoration des déclarations, la fraude, les arrangements avec les assujettis en espérant avoir des avantages de leur part.
Et dans la thématique en rapport avec les droits humains, Radio-Télévision Ngoma Ya Kivu accorde la parole à la Société Civile de Cahi, dans la Commune de Bagira qui dénonce linsécurité devenue récurrente suite à labsence dun poste de Police sur place dans dautres coins comme Cikera notamment.

Daprès le président de cette structure citoyenne Shukuru LWEKYA, des personnes mal intentionnées profitent de cette situation pour créer linsécurité et attenter aux droits des personnes et de leurs biens.
Il rappelle que lEtat a lobligation dassurer la protection des personnes et de leurs biens et cela passe par linstallation dune Police de Proximité capable de résoudre les problèmes auxquels font face les habitants.

Toujours dans la thématique des droits humains mais en rapport avec les droits économiques, sociaux et culturels, la RTNK annonce le lancement des travaux de construction de 90 bornes fontaines qui vont desservir les habitants de Panzi, dans la Commune dIbanda.
Il sagit dun programme exécuté par lONG Mercy Corps sous le financement de la Coopération Britannique (DFID).

Selon le responsable de la composante « Bonne Gouvernance » au sein de Mercy Corps Taylor BAROKI, Panzi a été choisi car les habitants avaient du mal à accéder à leau potable et ils étaient obligés de recourir à leau des sources via le système dit « Bizola ».

Dans leurs réactions, les habitants de Panzi ont salué ce geste et pensent que la réalisation de ce projet marquera la fin des milliers de problèmes quils traversaient notamment les maladies dorigine hydrique.

A la Radio Maendeleo

Dans son édition du journal, Radio Maendeleo revient sur la mesure prise par le Gouvernement Provincial à lissu du Conseil des Ministres Provinciaux tenu vendredi 17 juillet 2020.
« Le Sud Kivu fait face au problème de coulage des recettes, ceci par le fait que certains agents chargés de mobiliser les recettes au profit de la province se permettent de mener des arrangements avec certains assujettis pour leur accorder des avantages et la Province nen bénéficie rien.
Ceci ressort du conseil de Ministres Provinciaux tenu le weekend dernier à Bukavu.
Au cours de ce conseil, le gouverneur a fait savoir que cette situation plonge la Province dans la crise financière, situation qui est à la base de larrêt de certains projets de développement au Sud Kivu.
Lautorité provinciale ajoute que des investigations seront menées et toute personne impliquée dans la fraude sera sanctionnée.
Le Ministre Provincial de transports et Porte-Parole du gouvernement, Claude SWEDI BASILA parle des sanctions sévères qui seront infligées contre les personnes impliquées dans cette affaire »
Dans la même édition, Radio Maendeleo sintéresse à lactivité réalisée par Mercy Corps à Panzi dans le cadre de la construction des bornes fontaines pour desservir les habitants en eau potable.
« Deux cents mille personnes seront desservies en eau potable chaque jour à PANZI grâce à la construction de 90 bornes fontaines dans cette partie de la Commune dIbanda.
Les cérémonies du lancement des travaux ont eu lieu samedi 18 juillet 2020 à Panzi en présence de plusieurs invités et de la délégation de Mercy Corps qui exécute.
Le responsable du programme bonne gouvernance chez Mercy Corps Taylor BAROKI renseigne que ces bornes fontaines constituent une solution au problème criant de manque deau à Panzi.
Fini la consommation deau souillée tirée des sources archaïques communément appelées « BIZOLA » à Panzi martèle Taylor BAROKI.
Pour les habitants de cette partie de Bukavu, cest un sentiment de satisfaction.
Nous devons rappeler que lONG Mercy Corps travaille avec la REGIDESO dans lobjectif daméliorer la desserte en eau potable à Bukavu.
Cest pourquoi, cette ONG a réhabilité la station principale de traitement des eaux et les conduites deaux de MURHUNDU jusquau réservoir dantenne à Camp TV.
Grâce à ce programme exécuté par Mercy Corps, plus dun million de personnes auront accès à leau potable à Bukavu au Sud Kivu et à Goma, au Nord Kivu », a diffusé Radio Maendeleo.
Dans la même édition du journal, Radio Maendeleo se rend dans les hauts plateaux dUvira, Fizi et Mwenga pour dénoncer les assassinats et massacres dont sont victimes les paisibles citoyens non armés.
Le coordonnateur de la Nouvelle Société Civile Congolaise dans laxe Sud Sud-Kivu André BYADUNIA regrette le fait de voir les villages entiers habités par des civils non armés être incendiés et des personnes tuées.
«  Nous ne comprenons pas comment les personnes, civiles non armées peuvent être tuées comme des mouches sans aucune défense et que les autorités ne fassent rien pour les protéger chaque jour dans cet axe, lon rapporte des déplacements massifs des populations et que leurs bétails soient volés nous demandons que lautorité intervienne le plus tôt possible car lon ne peut pas continuer à assister à de tels drames il faut sécuriser la population elle est en détresse et tout doit changer » a-t-il déclaré.
Dans le domaine de la redevabilité sociale, Radio Maendeleo sintéresse à la descente effectuée par le Gouverneur de Province sur différents sites notamment les abords du Lac-kivu pour constater la situation des personnes ayant construit sur les 10m de rive mais aussi dautres endroits impropres.
Alors que les acteurs de la Société Civile ne cessaient de dénoncer cette situation, le Gouverneur a enfin compris et est descendu sur le terrain. Dans sa suite, Radio Maendeleo produit le reportage ci-dessous.
« La démolition des maisons qui empiètent le 10 mètres de rive depuis Kalengera jusquà KAZINGO a débuté samedi 18 juillet dernier.
Le Gouverneur de Province Théo NGABIDJE KASI a lancé cette opération de démolition dans le cadre du contrôle de conformité de 10 mètres de rive.
Daprès lautorité provinciale, cette opération sinscrit dans le cadre de son arrêté portant assainissement des agglomérations et lutte contre les constructions anarchiques.
Théo NGWABIDJE indique que toutes les maisons érigées dans les 10 m de rive seront détruites afin de préserver une belle image au bord du lac. A la concession dite chez le Député NGUBIRI alias TAC vers Bwindi, le propriétaire sest dit détenir tous les documents légaux et compte aménager à cet endroit un port
Le gouverneur a par la même occasion ordonné le déguerpissement de tous les vendeurs des graviers au bord du lac et tous les petits commerçants qui étalent les marchandises à même le sol, de la Place de lIndépendance jusquà Kazingo.
Le Gouverneur de Province a par la même occasion donné un ultimatum aux constructeurs qui ne respectent la distance de 6 mètres avec la chaussée. Les pneus de véhicules immobilisés sur la chaussée ont été depompés et les plaques saisies.
Le Gouverneur a ordonné lévacuation de tous ces véhicules. Lors de cette descente, le gouverneur était accompagné par le Ministre Provincial en Charge des Affaires Foncières Emmanuel NDIGAYA NGEZI, et dautres membres du gouvernement provincial ainsi que les membres de lassociation Tous Unis pour le Développement ».

A la RTNC

Dans son édition du journal, la Radio-Télévision Nationale Congolaise sintéresse à la gouvernance locale dans certaines entités de la Commune de Bagira principalement le quartier Ciriri où on rapporte un conflit de leadership depuis plusieurs mois.
Dans le souci de ramener la paix dans le quartier Ciriri, le Bourgmestre intérimaire de la Commune de Bagira Mr Patience BENGEHYA a réuni, le week-end dernier, les acteurs de la Société Civile de Ciriri afin de tabler sur les conflits de leadership signalés dans cette entité.
A cette occasion, Patience BENGEHYA a promis de sinvestir pour trouver des solutions. En attendant, il invite les habitants au calme et à privilégier la voie du dialogue dans la résolution des conflits.

A la MRT9
Cette radio communautaire émettant à Bukavu sur la 90.8Mhz se rend au quartier Cahi pour parler de létat de délabrement très avancé dans lequel se trouve la route Essence Maria KACHELEWA.
Accordant la parole à la Société Civile, cette structure citoyenne rappelle que les travaux avaient déjà commencé mais regrette de voir quils se sont arrêtés sans que les autorités nen fassent écho.
Notre source rappelle quil sagit dune route fréquentée par des camions et véhicules quittant la ville en partance pour Mwenga, Shabunda et Walungu. Elle précise que les propriétaires de ces véhicules paient les taxes mais aucune action nest posée en retour.
Dans la même édition du journal, MRT9 revient sur la descente du Gouverneur de province sur des sites jugés impropres à la construction.
Cette radio va plus loin que Radio Maendeleo en affirmant que lautorité provinciale a ordonné lévacuation, endéans 3 jours, des kiosques et conteneurs installés le long de la route à Burhiba et vers la Bralima mais aussi la démolition de toutes les maisons construites sans respecter les 6m de distance avec la route.
Le Gouverneur sest également rendu dans les concessions des sociétés REGIDESO et SNEL, au quartier Cikonyi dans la Commune de Bagira. Ici, il a remarqué de ses propres yeux les constructions illégalement faites dans ces concessions avec des dangers délectrocution pour ce qui concerne la SNEL et de non desserte pour ce qui concerne la REGIDESO.
Alors que ces deux sociétés et même les acteurs de la Société Civile avaient déjà décrié cette situation, lautorité provinciale a promis que des mesures drastiques seront prises. Un sentiment de satisfaction pour le Directeur de la SNEL Déo MASHALI, présent dans la suite de lautorité provinciale.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*