Login

Lost your password?
Don't have an account? Sign Up

Sud-Kivu: se sentant abandonnés, les élèves dans la rue pour réclamer leur droit à l’éducation

Au moment où certains élèves se préparent pour entrer en classe chaque  matin depuis la rentrée scolaire 2020-2021, d’autres sont dispersés dans les rues de la ville de Bukavu pour une manifestation demandant aux enseignants de reprendre le chemin de l’école.

Partie de la commune de Kadutu, une manifestation a eu lieu à Bukavu, dans la Province éducationnelle du Sud-Kivu, ce jeudi, 29 Octobre 2020.

Ces écoliers  rassemblés à l’EP Matendo, une école conventionnée Catholique située sur la route de l’avenue Industrielle vers la Place de l’Indépendance  et marché central de Kadutu  ont barricadé la route et empêcher  toute circulation routière pendant plus d’une heure.

Peu avant la fin de leur manifestation, ils sont descendus  au gouvernorat en scandant des chansons : « Nous demandons de payer nos enseignants, nous ne voulons pas être des enfants de la rue, notre place c’est à l’école. Sinon, nous vous demandons de démissionner et laisser la place à d’autres personnes qui doivent s’occuper de notre éducation »

Le dispositif de la Police a été mobilisé pour sillonner la ville et leur  interdire de n’est plus manifester mais en vain.  C’était déjà trop tard.  Les enfants étaient déjà rentrés du gouvernorat.

Pour une première fois, la Police n’a pas utilisé des gaz lacrymogènes pour les disperser, mais elle cherchait par tous les moyens de dégager la route pour laisser passage aux passants et véhicules.

Les parents, quant à eux se demandent sur quel pas danser maintenant.  Apparemment, l’expérience de l’année scolaire  passée  n’a pas été une leçon pour le gouvernement.

Nous lui demandons de prendre ses responsabilités en main, s’exclamait un parent sur place.

Rappelons  que ce phénomène de barricader les routes  de Bukavu par les écoliers  n’est pas nouveau. D’autres l’ont déjà fait plusieurs fois (le cas des écoliers de Saint François Xavier de Kadutu est éloquent).

A titre de rappel, le Président de la République, Félix Antoine TSCHISEKEDI  dans un de ses discours à la nation avait promis la gratuité de l’Enseignement Primaire, une mesure qui n’est pas d’application dans beaucoup d’écoles de la Province du Sud-Kivu jusqu’à ce jour.

Isaac Bashombe, RATECO-SK

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*