Login

Lost your password?
Don't have an account? Sign Up

Les radios communautaires du Sud-Kivu, s’impliquent dans la sensibilisation de la population contre COVID-19 à la date du 26 au 27 /06/2020.

La pandémie à Coronavirus continue de prendre de l’ampleur en République Démocratique du Congo en général et dans la province du Sud-Kivu en particulier. Ici au Sud-Kivu précisément, la barre a franchi les 200 cas à, en croire la Division Provinciale de la Santé (DPS).

Pour essayer de faire comprendre à la population la nécessité et l’urgence d’observer des gestes barrières pour se protéger, les Radios et Télévisions Communautaires du Sud-Kivu poursuivent leur mission de collecte, de traitement et de diffusion des informations y relatives selon des angles choisis.

Ici, une nouvelle compilation du contenu médiatique livré au public dans les éditions vespérales de mercredi 24 et jeudi 25 juin 2020. Une production du Réseau des Radios et Télévisions Communautaires du Sud-Kivu, RATECO/SK en sigle.

A la Radio Télévision Ngoma Ya Kivu RTNK

Après avoir livré le comptage du Secrétariat Technique Multisectoriel de riposte au Coronavirus, cette radio communautaire émettant sur 88.5 accorde la parole au Dr Fabrice Cikomola, Président de l’Ordre des Médecins au Sud-Kivu.

Dans son intervention, ce Médecin plaide pour l’amélioration de l’Environnement dans lequel travaillent les personnels soignants. Il estime alors que les Médecins et Infirmiers sans distinction devraient bénéficier d’une formation spéciale sur la pandémie, car ils sont très exposés.

Dans le même sens, le Dr Fabrice Cikomola pense que l’appui aux médecins devrait aussi passer par la dotation aux Centres de Santé et aux hôpitaux des équipements spécialisés afin de permettre une meilleure prise en charge. Il précise que ces équipements pourraient servir aussi à la protection des Médecins et personnels soignants durant les interventions.

Dans la même édition du journal, la RTNK accorde la parole à la Nouvelle Dynamique de Société Civile en République Démocratique du Congo NDSCI en sigle.

Dans un entretien, le Président National de cette structure citoyenne Jean Chrysostome KIJANA propose au Chef de l’Etat de commencer déjà à envisager la levée progressive de l’Etat d’urgence.

Il estime qu’au regard de la misère dans laquelle vit la population suite à cette pandémie, il est important que les activités commencent à reprendre normalement développer des voies et moyens pour permettre à la population de vivre avec la pandémie.

Tout en s’inquiétant du danger qui guette le personnel soignant dans la riposte face au Coronavirus, KIJANA interpelle les autorités sur la situation des marchés où un grand monde est présent quotidiennement parfois sans respect des mesures.

C’est ainsi qu’il pense qu’il est plus facile de se protéger contre le Coronavirus dans les Eglises que dans les marchés. Il propose alors la réouverture des Eglises ainsi que d’autres activités qui peuvent permettre de contrôler les mouvements des personnes.

A la Maturité Radio Télé 9

D’entrée de jeu, Maturité Radio Télé 9 couvre la campagne de sensibilisation contre le Coronavirus lancée par la Société Civile, sous noyau de Nkafu dans la Commune de Kadutu.

Selon le président de cette structure citoyenne Julien Namegabe, l’objectif de la campagne est d’amener tous les vendeurs et vendeuses des marchés situés dans cette partie de la ville de Bukavu et ceux fréquentant les installations portuaires à respecter les mesures barrières et à prendre au sérieux la maladie.

Il précise que la campagne a été lancée après avoir constaté que les usagers de ces marchés ignoraient beaucoup les mesures barrières pourtant fréquentés par plusieurs personnes en provenance même des pays touchés comme le Rwanda.

Julien Namegabe insiste sur l’accompagnement des autorités et surtout des Présidents des Comités Syndicaux de ces marchés, ceux des comités des armateurs ainsi que les gestionnaires des installations portuaires pour la réussite de cette campagne.

Se rendant dans le marché de Nyawera pour la même cause, MRT9 accorde la parole au président du Comité Syndical de ce marché.

Dans son intervention, Fabien Binja explique les difficultés auxquelles les Présidents des comités syndicaux font face dans la riposte contre le Coronavirus. Il explique qu’ils essaient de travailler pour limiter la propagation du Coronavirus. C’est notamment par des sensibilisations.

Néanmoins, Fabien BINJA note quelques difficultés. Il cite alors un faible engagement de la population mais aussi une insuffisance des matériels de protection notamment les seaux robinets et du chlore.

A la Radio Maendeleo

Dans son édition du journal, Radio Maendeleo aborde au même moment plusieurs angles en rapport avec le Coronavirus après avoir donné les statistiques livrées par le Secrétariat Technique Multisectoriel de riposte au Coronavirus.

Dans la même édition, Radio Maendeleo alerte sur la non observance des gestes barrières au Centre Commercial de Nyamukubi en territoire de Kalehe. Donnant la parole au Président de la Société Civile Locale, ce dernier craint pour la contamination de masse avec des mouvements réguliers des personnes observés  entre le Sud-Kivu et Nord-Kivu via le territoire de Kalehe.

Il plaide alors pour le renforcement des mesures de surveillance dans cette partie de la province afin d’éviter le pire.

Dans la même édition, Radio Maendeleo se rend dans le territoire d’Uvira pour faire observer que le Centre d’Isolement des malades de Coronavirus est dans un état non acceptable.

« Le Centre d’Isolement de la ville d’Uvira se trouve dans des conditions sanitaires déplorables.

Les mouvements citoyens Lutte pour le Changement (LUCHA) et ECCHA-RDC qui dénoncent cette situation indiquent que ce centre situé à KILOMONI dans la ville d’UVIRA ne respecte aucune condition de vie.

Dans une déclaration parvenue à Radio MAENDELEO ce mercredi 24 juin 2020, ces structures citoyennes soulignent que ce centre n’a pas de Robinet, ni d’eau potable pour la consommation ni des toilettes et manque aussi des lits.                                                         

Pourtant parmi les mesures exigées pour lutter contre le Coronavirus, figure le lavage régulier des mains.

La LUCHA et ECCHA-RDC appellent l’autorité urbaine d’Uvira à penser au réaménagement de ce centre de quarantaine en respectant les conditions hygiéniques pour une meilleure lutte de la Covid-19.

Ces mouvements citoyens fustigent par ailleurs de constater que plusieurs mesures et décisions des autorités en ce qui concerne la lutte contre le Coronavirus sont foulées au pied dans la ville d’UVIRA.

Ils citent notamment le rassemblement de plus de 20 personnes qui continuent à s’observer et l’organisation des cultes, la fréquentation des restaurants ainsi que les bars pourtant interdite par les autorités.

La LUCHA et ECCHA-RDC invitent les agents de services de sécurité à s’activer pour faire appliquer les mesures barrières et les décisions des autorités afin de limiter la propagation de la pandémie de Coronavirus dans la province du Sud -Kivu.

Vous allez vous rappeler que dans son bulletin du week-end dernier, l’équipe de riposte en province a fait mention d’un cas de Coronavirus dans le territoire de Fizi non loin du territoire d’Uvira », a-t-on suivi sur Radio Maendeleo.

Enfin, cette radio consacre sa page « invité du journal » pour expliquer les raisons des décès enregistrés en cascade ces derniers temps dans la ville de Bukavu et principalement ceux liés au Coronavirus.

Ainsi, le Dr Philippe KACHUNGA, spécialiste en cardiologie évoque les raisons liées au relâchement dans l’observance des mesures barrières, l’automédication et la prise en charge tardive de certaines maladies dont le Coronavirus.

Il invite alors la population à se rendre en toute urgence dans les structures sanitaires dès l’apparition d’un quelconque signe apparenté au Coronavirus.