Login

Lost your password?
Don't have an account? Sign Up

Les radios communautaires du Sud-Kivu, s’impliquent dans la sensibilisation de la population contre COVID-19. Période du 15 au 22/06/2020.

L’actualité ayant dominé les Radios et Télévisions Communautaires du Sud-Kivu dans le traitement des informations liées au Coronavirus concerne principalement les dix personnes sorties guéries de l’Hôpital de Panzi.

Néanmoins, les médias ont traité d’autres angles de reportage en plus de la diffusion du bulletin de secrétariat technique multisectoriel de riposte au Coronavirus.

Poursuivant son travail de monitoring, le Réseau des Radios et Télévisions Communautaires du Sud-Kivu RATECO/SK produit ici et en bref, les contenus des journaux diffusés dans les éditions vespérales de mardi 16 juin et matinales de mercredi 17 juin 2020.

A la Radio SVEIN

Dans son édition du journal, Radio SVEIN émettant de Bukavu consacre au moins 10 minutes au dossier Coronavirus.

D’entrée de jeu, elle annonce la guérison de plus de 10 personnes atteintes de Coronavirus et qui étaient prises en charge à l’Hôpital de Panzi.

Le témoignage d’un des guéris fait état d’une très bonne prise en charge des malades en commençant par l’aspect psychologique, l’isolement dans un espace aménagé à plus de 250 mètres de l’endroit où sont admis les malades ordinaires.

La désormais ex malade saisit alors l’occasion pour sensibiliser les habitants à prendre au sérieux la pandémie à Coronavirus et à ne pas céder aux rumeurs distillées par des personnes de mauvaise foi.

Dans le même reportage, le Dr Antoine Nfundiko de l’Hôpital de Panzi, rappelle que l’équipe médicale de cet Hôpital est mobilisée pour rendre un bon service aux malades.

Au sujet des rumeurs selon lesquelles les malades sont parfois tués à dessein pour prouver l’existence du Coronavirus, Antoine Nfundiko rappelle que, de part leur formation, une institution sanitaire ne peut jamais être transformée en un endroit où l’on tue les gens.

C’est ici qu’il invite les uns et les autres à faire confiance à l’équipe qui se donne avec détermination dans la prise en charge des malades malgré les risques de contamination auxquels elle est exposée.

Dans la même édition du journal, SVEIN accorde la parole à la Société Civile de Nkafu pour parler de sa campagne lancée pour sensibiliser les personnes qui fréquentent les installations portuaires ainsi que les marchés situés le long du Lac-Kivu au respect des gestes barrières.

Son Président Julien Namegabe motive la campagne par le fait que ces endroits sont fréquentés par des personnes en provenance de presque tous les territoires du Sud-Kivu ainsi que de Nkombo, un territoire situé au Rwanda, pays frappé par la pandémie.

L’occasion est alors saisie par Julien Namegabe pour demander aux autorités et aux autres structures humanitaires et de la Société Civile à leur prêter main forte dans la réalisation de cette campagne.

A la Maturité Radio Télé 9

La MRT9 diffuse le bulletin du secrétariat technique multisectoriel de riposte contre le Coronavirus avant de prendre d’autres actualités sur le même sujet.

MRT9 dément d’abord les informations selon lesquelles quelques malades se seraient soustraits du centre d’isolement de Bwindi lors de la manifestation des habitants de Bagira qui ont lancé des projectiles sur la maison abritant ledit centre.

Citant la cellule de communication du Gouvernorat de province, MRT9 précise qu’aucun malade n’a fui le centre de traitement de Bwindi.

Aussi, cette radio émettant à Bukavu donne également la parole à la Société Civile de Nkafu qui sensibilise les personnes qui fréquentent les installations portuaires ainsi que les marchés situés aux abords du Lac-Kivu à observer scrupuleusement les mesures barrières.

Enfin, la MRT9 aborde le sujet en rapport avec l’interdiction faite aux personnes qui perdent les leurs d’aller enterrer en dehors de la ville de Bukavu. Ici, la parole est accordée à la Société Civile noyaux communal d’Ibanda qui insiste sur la présence des équipes dans les cimetières afin de bien faire le suivi des enterrements.

A la Radio Télévision Nationale Congolaise (RTNC)

Dans son édition du journal, la RTNC reprend les propos de la cellule de communication qui dément les informations selon lesquelles des malades auraient fui le centre de traitement de Bwindi à la suite des échauffourées qui ont suivi les manifestations des habitants de Bagira qui dénonçaient l’assassinat d’un jeune garçon.

Selon le média officiel, aucun malade ne s’est volatilisé mais seulement quelques vitres de la maison abritant le centre ont été endommagées par les manifestants.

Dans la même édition du journal, la RTNC diffuse en intégralité l’arrêté du Gouverneur de Province qui prolonge de 15 jours l’isolement de la ville de Bukavu du reste des territoires et qui met fin au couvre-feu décrété pour quinze jours dans la ville de Bukavu.

Il s’agit de l’Arrêté provincial N°20/037/GP/SK du 15/06/2020 modifiant et complétant l’Arrêté provincial N°20/026/GP/SK du 30/05/2020 portant mesure d’isolement et de confinement de la ville de Bukavu.

A la Radio Neno La Uzima

A l’occasion de la célébration de l’enfant africain du 16 juin 2020, la Radio Neno La Uzima accorde la parole à des organisations de défense des droits des enfants pour parler du danger qui guète les enfants dans  la rue face au Coronavirus.

Le responsable du Groupe Jérémie Jean Moreau Tubibu révèle que des milliers d’enfants sont abandonnés dans la rue et sont obligés de mendier, marcher dans tous les sens avec les risques de se faire contaminer.

En parlant des enfants dans la rue, Jean Moreau Tubibu parle également des enfants qui actuellement sont obligés d’exercer des activités de petit commerce ambulant pour subvenir aux besoins de leurs familles en cette période de Coronavirus.

Il fait observer que comme les écoles sont fermées, tous les enfants se sont rués dans le petit commerce et d’autres activités qui parfois dépassent leur force physique.

Jean Moreau plaide alors pour la réglementation du secteur, l’encadrement des enfants dans des centres spécifiques, la remise des enfants dans leurs familles mais aussi le renforcement du tissu économique en province.

Dans la même édition, Neno La Uzima constate le relâchement des mesures barrières surtout celle en rapport avec la distanciation sociale notamment dans le transport en commun.

Dans un papier analyse, cette radio communautaire montre le danger que court la population dans les véhicules de transport en commun et invite les autorités à prendre des mesures qui s’imposent.