Login

Lost your password?
Don't have an account? Sign Up

Les radios Communautaires du Sud-Kivu s’impliquent dans la sensibilisation de la population contre COVID-19. Période du 08 au 14/06/2020.

Les Radios Communautaires du Sud-Kivu poursuivent l’accompagnement de la population, des organisations de la société civile et du gouvernement dans la lutte contre la pandémie à coronavirus dans la province.

Cet accompagnement se fait à travers différents programmes diffusés et principalement dans les éditions des journaux, des débats, des flashs éducatifs ainsi que des magazines spéciaux consacrés à la maladie.

Le Réseau des Radios et Télévisions Communautaires du Sud-Kivu poursuit son travail de monitoring des contenus livrés au public dans le cadre de cette lutte.

Dans cette deuxième livraison, le contenu des journaux de samedi 13 juin 2020

L’actualité au Sud-Kivu reste marquée par l’augmentation jugée inquiétante des cas de COVID-19 ces derniers temps. En effet, d’après le dernier bulletin du Secrétariat Multisectoriel de lutte contre la COVID-19 rendu public vendredi 12 juin 2020, le Sud-Kivu n’a pas enregistré de nouveaux cas.

La province garde donc le cumul de 106 cas avec 20 guéris et une dizaine de morts. C’est l’actualité qui a dominé dans les médias en plus de la sensibilisation sur le respect des gestes barrières.

A la Radio Canal Futur

Emettant à Bukavu sur 88.2Fm, Canal Futur a d’abord diffusé le dernier bulletin épidémiologique de l’équipe de riposte.

Dans la suite du Journal, Canal Futur accorde la parole aux acteurs de la société civile pour parler du relâchement observé dans l’observance des gestes barrières de la part de certaines personnes.

Dans son intervention, Jackson Kalimba, rapporteur du bureau urbain de la société civile démontre que le confinement a échoué dans d’autres régions du monde et que même dans les pays les plus développés, le respect des gestes barrières est la meilleure solution.

Il fustige le fait que les habitants cèdent aux propos « irresponsables » de certaines personnes qui démobilisent la population. Dans le même sens, Jackson Kalimba insiste sur le fait que les autorités doivent être exemplaires.

Il rappelle le fait que certaines autorités violent les règles de distanciation et d’interdiction des rassemblements de plus de 20 personnes imposées à travers l’ordonnance portant proclamation de l’Etat d’urgence sanitaire.

Sur les ondes de Canal Futur, le Rapporteur du bureau urbain de la société civile invite alors les habitants au sérieux et les autorités à réglementer les activités dans les marchés et autres endroits où l’on observe une affluence des personnes pour éviter la propagation à grande échelle.

Dans la même édition du journal, Canal Futur accorde également la parole à d’autres acteurs qui analysent la gestion des fonds alloués à la lutte contre cette pandémie au Sud-Kivu.

S’appuyant sur les propos de certains spécialistes de la santé, ces acteurs croient savoir qu’il y a mauvaise gestion au sein de l’équipe de riposte, ce qui d’ailleurs, selon eux, aurait poussé le Dr Dénis Mukwege à démissionner.

C’est ici qu’ils exigent que l’Assemblée Provinciale s’investisse en fonction de son mandat de contrôle parlementaire pour exiger la transparence pour  réussir la lutte.

Bien plus, Canal Futur accorde la parole au Président de la Société civile noyau communal d’Ibanda dans la ville de Bukavu pour faire état du respect des mesures barrières dans les territoires après une tournée effectuée.

Revenant de Bugorhe, Miti et Mudaka dans le territoire de Kabare, David Cikuru note une faible sensibilisation dans le chef de la population qui continue à croire que cette maladie n’est pas une réalité.

Il note également les tracasseries de la part de certains éléments de l’ordre au poste de contrôle installé à l’entrée de la ville de Bukavu car les conducteurs des véhicules de transport en commun et parfois les piétons sont obligés de payer une somme d’argent pour traverser.

David Cikuru invite par cette occasion les autorités à intensifier la sensibilisation dans les territoires car, ajoute-t-il, la mesure portant isolement de la ville de Bukavu du reste des territoires n’est pas du tout respectée et le risque de contamination reste grand.

A la Radio Iriba Fm et Vision Shala Télévision

Ces médias qui émettent de Bukavu sur les fréquences respectives 90.0 et 91.3 se sont concentrés sur la diffusion du bulletin épidémiologique du Secrétariat Multisectoriel de Lutte contre le coronavirus avec des détails sur les provinces touchées.

A la Maturité Radio Télé 9

En plus de diffuser le bulletin multisectoriel sur le coronavirus, ce média émettant sur 90.8 à Bukavu accorde la parole à un spécialiste de la santé pour expliquer la raison du grand nombre des morts enregistrés actuellement dans la ville de Bukavu.

Selon le spécialiste et Médecin Directeur du Centre Hospitalier Saint Vincent de Kadutu le Dr  Joseph Kakisingi, tous les décès enregistrés actuellement ne sont pas forcément liés au coronavirus contrairement aux affirmations de certaines personnes.

Il précise que cela arrive beaucoup plus pour le cas des personnes qui ont des maladies chroniques et qui se rendent à l’hôpital en retard surtout pour avoir pensé qu’elles seraient confondues à celles atteintes de coronavirus.

Néanmoins, il rappelle que certaines personnes développent des signes proches du coronavirus et s’adonnent à la pratique de l’automédication notamment à travers le bain par inhalation dit « muvuke » et se rendent à l’hôpital avec retard.

Joseph Kakisingi émet une autre hypothèse sur la rupture de la chaîne d’approvisionnement en médicaments destinés à la prise en charge des personnes atteintes des maladies chroniques.

Il invite alors les habitants à plus de responsabilité afin de mieux réussir la lutte.

A la Radio Maendeleo

Cette radio communautaire du Sud-Kivu émettant sur 91.7 et 88.8 aborde à quatre niveaux les informations liées à la pandémie à coronavirus.

Comme d’autres radios, elle diffuse le bulletin épidémiologique du Secrétariat Multisectoriel de lutte contre la pandémie à coronavirus.

Radio Maedeleo accorde la parole à une femme déclarée guérie au coronavirus. Cette dernière lance une alerte de sécurité car elle est victime des menaces de la part des personnes inconnues qui lui exigent de leur remettre la somme de 15 mille dollars qu’elle aurait reçu de l’équipe de riposte après avoir vaincu la maladie.

Ici l’extrait de l’élément diffusé :

« Une femme déclarée guérie et sortie du centre d’isolement de Bwindi est menacée de mort depuis environ trois jours par des personnes non identifiées.

Dans un entretien téléphonique avec Radio Maendeleo vendredi 12 juin 2020 sous le sceau de l’anonymat, cette dame explique que ces personnes lui exigent de leur remettre 15 mille dollars, une somme qu’elle aurait reçu de la part de l’équipe de riposte après avoir été déclarée.

Cette survivante à la COVID-19 précise que pendant tout le temps qu’elle a passé au centre d’isolement de Bwindi, elle n’a reçu que des soins jusqu’à sa guérison et non de l’argent comme cela est distillé dans les réseaux sociaux…

Tout en demandant aux autorités de lui assurer la sécurité, elle demande à tous ceux qui pensent que le coronavirus est une fabrication des autorités d’arrêter avec ces genres de réflexions et de se rendre le plus tôt possible dans les structures médicales en cas d’apparition des signes semblables à la maladie ».

Radio Maendeleo aborde aussi la situation dans les installations portuaires de la ville de Bukavu.

Le constat global dressé fait état du non-respect des gestes barrières par les manutentionnaires et autres personnes qui fréquentent ces endroits. En effet, si certaines personnes lavent les mains et portent leurs masques, d’autres ne le font pas.

Etant un endroit sensible par  lequel passent des personnes en provenance du Nord-Kivu et même du Rwanda, Radio Maendeleo accorde alors la parole au Président de la société civile du quartier Nkafu en commune de Kadutu pour fustiger la situation.

Julien Namegabe insiste sur le fait que les installations portuaires sont en même temps des marchés où des milliers des personnes sont présentes ; d’où la demande d’une attention particulière.

Et enfin, Radio Maendeleo accorde son espace invité du journal au Dr Boshab Hembi pour parler du danger que courent les femmes enceintes et leurs enfants face au coronavirus.

A la Radio SVEIN

Dans son édition du journal de samedi 13 juin 2020, la Radio SVEIN diffuse le bulletin du Secrétariat Multisectoriel de lutte contre la pandémie.

En plus de cela, SVEIN réalise un reportage au marché Beach Muhanzi situé au quartier Nkafu dans la commune de Kadutu. Zone de forte affluence, Radio SVEIN constate un faible respect des gestes barrières notamment la distanciation, le port des masques et le lavage des mains.

Néanmoins, le comité syndical fournit des efforts pour essayer de travailler avec les moyens de bord pour sensibiliser les vendeurs et vendeuses ainsi que les acheteurs au respect des mesures édictées par les autorités.

Le Président du comité syndical du marché Beach Muhanzi annonce le lancement d’une forte campagne de sensibilisation afin d’éviter que ce marché soit l’épicentre de cette pandémie.

Commentaires