Login

Lost your password?
Don't have an account? Sign Up

La route nationale n°3 de Miti à Kisangani via Bunyakiri est en état de délabrement avancé

L’état de la route nationale N°3 se dégrade de plus en plus. A Bunyakiri plus précisément, cette route est entrecoupée à plusieurs endroits. C’est le cas du caniveau à Miowe au lieu communément appelé chez Mugomba où ce chenal est en un mauvais état. Au rond-point Buloho, le canal qui s’y trouve est dans un état critique causant de nombreux accidents des motos.

A Bututa/Bulambika, le pont de chez Nabitaina qui était en cours de construction par l’ong UEFA avec l’appui de la MONUSCO est non achevé. Chez Kalimba et Kataala, les caniveaux sont aussi en voie de délabrement avancé. Quant au grand caniveau de Chakuba, il connait une grande coupure sur  la route N°3. Cette cassure scinde le Centre de Bulambika en deux parties, Nord et Sud. Au quartier Butongo chez Matongo le caniveau tend à se diviser  et une fois  coupé, le grand centre de Bulambika sera séparé du centre Kichanga et des autres villages.

Au centre de Kichanga , le pont érigé sur la rivière Kasuru s’est déterioré à telle enseigne que les engins roulants n’y traversent plus. Signalons  aussi que sur le tronçon Kimbaseke –Nyamirera , se trouve un caniveau qui va bientôt céder. Le mauvais état du caniveau de Kabenga a créé un bourbier. Le pont en métal construit par le gouvernement congolais sur la rivière  Yeke  au niveau de Mashere est en mauvais état, malgré les initiatives de la population de Makwe et Mashere qui y a placé des planches afin que les véhicules et motos y traversent facilement. Malheureusement cette population tend à se fatiguer.

Compte tenu de cet état de délabrement avancé de la route nationale N°3, les produits agricoles ne s’écoulent plus comme il fallait, accentuant du même coup la pauvreté. La vie des paysans devient de plus en plus difficile, la circulation routière n’étant plus facile, alors que Bunyakiri est parmi les greniers agricoles de la Province du Sud-Kivu.

La population de Bunyakiri lance un cri d’alarme et demande l’implication des autorités compétentes pour la réhabilitation de cette route nationale N°3 afin de soulager cette population longtemps victime des barbaries des groupes armés.

Radio Communautaire AMKA / Bulambika /Bunyakiri

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*