Login

Lost your password?
Don't have an account? Sign Up

Sud-Kivu: circulation de faux billets sur le marché, des habitants demandent l’implication des autorités

Des habitants de la ville de Bukavu plus particulièrement les commerçants, dénoncent l’apparition de faux billets sur le marché de la place et demandent l’implication totale des autorités pour mettre fin à cette pratique dangereuse qui met encore la population dans la psychose du début de l’année 2021.

Se confiant à votre rapporteur, ce mercredi 6 janvier 2021, une frange de cette population affirme que la présence de ces faux billets est devenue courant sur le marché local, allusion faite au tout récent cas rapporté au marché de Kadutu en plus de celui de Mudaka où une commerçante a été escroquée une somme de 3600000 FC par des bandits non autrement identifiés, avec une complicité des femmes qui se déguisent en commerçantes et dévalisent cette paisible population

Jean Fabrice l’un des victimes dénonce fortement ce comportement de barbarie et invite toute la population de la ville de Bukavu en particulier et celle de la province du Sud-Kivu en générale à la vigilance pour ne pas tomber dans le filet de ces inciviques qui laissent des familles en souffrance aigue en cette période de vaches maigres.

La population de la ville de Bukavu quant  elle, demande au gouvernement de procéder à l’installation de banques publiques où la population pourra procéder à l’échange sans nulle crainte, et demande que des poursuites soient engagées à l’égard de tous ces malfrats une fois attrapés par la police.

Malheureusement un pasteur a été victime d’une escroquerie d’une somme de plus de 80.000 USD, laquelle était destinée à payer ses clients.

Après avoir attrapé ceux qui l’on volait en pleine journée dans la ville de Bukavu, il y a eu complicité avec la police et pour perdre les traces on s’est partagé cet argent, en disant que c’était des faux billets. Cela s’est passé au niveau de l’école d’application de l’ISP, EDAP. Aujourd’hui ces malfrats se promènent sans être inquiété par qui que ce soit. La population lance un cri d’alarme pour la protège, ainsi que leurs biens.

Isaac Bashombe, RATECO-SK

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*