Login

Lost your password?
Don't have an account? Sign Up

Les radios communautaires du Sud-Kivu, s’impliquent dans la sensibilisation de la population contre COVID-19 monitoring du samedi 04/06/2020

De nouveaux cas positifs de Coronavirus ne cessent d’être rapportés sur l’ensemble de la République Démocratique du Congo avec actuellement 14 provinces touchées et le Sud-Kivu occupe la quatrième position en termes de nombre de cas.

Conscients que la sensibilisation notamment à travers les médias reste le meilleur moyen dans une province où les gens ont du mal à croire en la réelle existence de cette pandémie, les Radios et Télévisions Communautaires du Sud-Kivu ne cessent d’informer la population sous différents angles.

Et dans sa mission ordinaire, le Réseau des Radios et Télévisions Communautaires du Sud-Kivu RATECO/SK poursuit avec le monitoring afin de s’imprégner du contenu médiatique livré au public par ses radios partenaires et non partenaires dans le cadre de la lutte contre le Coronavirus.

Ici, le condensé des éditions vespérales de vendredi 3 Juillet et matinales de samedi 4 juillet 2020. Une production du RATECO/SK.

A la Radio Maendeleo

Dans son édition du journal, Radio Maendeleo se rend d’abord dans le territoire d’Uvira au Sud-Kivu pour faire un état de lieu dans lequel se trouve le centre prévu pour la prise en charge des personnes atteintes de Coronavirus.

« Après la déclaration du premier cas confirmé de la maladie à Coronavirus à Uvira, l’inquiétude plane dans cette Zone de Santé située au Sud de la province du Sud-Kivu.

Outre le manque des moyens matériels pour la prise en charge de malades de Coronavirus, la Zone de Santé d’Uvira déplore également la négligence du respect des gestes barrières contre la Covid-19 par certains habitants dans cette partie de la province du Sud-Kivu.

Selon le bulletin épidémiologique de la province du Sud-Kivu, la Zone de Santé d’Uvira connait un cas confirmé et décédé de Coronavirus. Cette situation inquiiète un grand nombre du personnel soignant car la population ne respecte pas les mesures de prévention…

Selon le Médecin Chef de Zone d’Uvira, les structures sanitaires de la place sont confrontées à plusieurs problèmes à savoir le manque des matériels surtout des respirateurs et l’insuffisance des médicaments de base.

Dr Panzu NIMI indique qu’une salle d’isolement est disponible et trop peu équipée. Au regard de cette situation, ce Médecin craint une contamination à grande échelle et plaide pour l’assistance aux 21 aires de Santé que compte Uvira avec ses plus de 360 mille habitants… ».

Juste après, Radio Maendeleo se rend dans le territoire de Walungu pour couvrir une campagne de sensibilisation initiée par un fils du milieu.

« Les habitants  de Kaniola en territoire de Walungu ont bénéficié d’un don constitué des cache nez et des seaux robinets installés depuis le 30 juin dernier dans plusieurs villages de ce groupement et à l’Hôpital Général de Kaniola.

Cette œuvre est de Charles KANEGE, notable de Walungu et cadre du Parti du Peuple pour la Reconstruction et le Démocratie, PPRD au Sud Kivu.

Charles KANEGE pense que cela constitue une contribution à la lutte  contre le Coronavirus. Même si pour l’instant aucun cas n’est signalé à Walungu. Il vaut mieux jouer à la prudence déclare-t-il.

Ce même geste a été posé dans les groupements de Ciherano, Luciga, Mushinga, Mulamba, Nduba, Izege et Walungu ».

Et pour clôturer sur le dossier en rapport avec le Coronavirus, Radio Maendeleo réserve sa page « Invité du Journal » au Coordonnateur de l’Asbl : Action pour la Paix et la Concorde, APC en sigle Déo BUUMA qui a souffert puis guéri de Coronavirus.

Il précise que le  Coronavirus est une réalité dans la province du Sud Kivu en générale et dans la ville de Bukavu en particulier. Deo BUUMA demande aux habitants de Bukavu d’observer les mesures édictées par les autorités pour limiter la propagation de cette pandémie.

Il recommande également d’éviter l’auto médication car cette maladie bien que dangereuse guérit. Invité du journal Deo BAUUMA témoigne  comment il a été soigné et guérit de la Covid19.

A la Radio Télévision Nationale Congolaise RTNC/SK

La chaîne nationale traite deux angles tout aussi différents par rapport à la pandémie à Coronavirus.

Relayant les plaintes de certains malades de Coronavirus qui supportent eux-mêmes leurs factures des soins contrairement aux annonces que font certaines autorités disant que les soins sont gratuits.

Ils indiquent que les factures leur soumises par les hôpitaux s’élèvent parfois jusqu’à plus de 1000 dollars Américains. Dans le même sens, la RTNC relaie les plaintes de certaines personnes intervenant dans la riposte mais qui accusent jusque-là trois mois impayés mais aussi le faible appui gouvernemental aux structures de santé.

Et en réaction, le Ministre Provincial de la Santé, Cosmos BISHISHA confirme que la prise en charge est gratuite mais avec quelques exceptions. Concernant la gratuité des soins, Cosmos BISHISHA précise que les malades admis au centre de Bwindi sont totalement pris en charge par le gouvernement provincial alors que ceux qui choisissent d’aller se faire soigner dans des hôpitaux privés non ciblés dans la riposte sont obligés de payer seuls leurs factures.

Concernant le paiement du personnel intervenant dans la riposte, le Ministre de la Santé rappelle que seuls les Médecins et autres personnalités bien ciblés auront une prime spéciale pour leur participation dans la riposte. Il ajoute qu’il s’agit des agents de l’Etat qui ont un statut et un salaire officiel de l’Etat. Bishisha rassure qu’ils ne sont pas délaissés.

Et en deuxième position, la RTNC fait écho de la nouvelle attitude prise par la Police Nationale Congolaise.

Il s’agit de l’érection des barricades dans différents points chauds de la ville de Bukavu et même dans les territoires afin de contrôler si le nombre de personnes exigé dans le transport en commun est respecté ainsi que d’autres gestes barrières.

Selon le constat dressé, ces barricades ont été visibles notamment au rond-point ISP, à la Place de l’Indépendance et la place dite Feu rouge. Ceci fait suite au relâchement dans l’observance des gestes barrières pour lutter contre cette pandémie et qui est, en partie, imputé à l’inaction des agents de l’ordre.

Les radios Mama Radio, SVEIN, MRT9 et IRIBA FM

Les quatre radios relayent en grande partie la marche des mouvements citoyens « ça suffit » et « Lutte pour le Changement LUCHA » organisée pour s’opposer à une nouvelle prorogation de l’Etat d’urgence sanitaire en RDC.

D’après l’un des militants du Mouvement citoyen « ça suffit » Jean Luc Bigarura, il est temps que le Président de la République permette la reprise des activités au pays car avec les nouvelles guérisons, il apparaît que la pandémie est en voie d’être maîtrisée.

Il rappelle que les autres activités comme le commerce dans les grands marchés et le transport commun ont repris mais seules les écoles et les Eglises restent fermées. Un mémorandum dans ce sens a été remis entre les mains de la conseillère en matière Sociale du Gouverneur de province, Mme Justine MAGALA.

Dans le même sens, la radio SVEIN fait état d’un communiqué de presse rendu public par la Dynamique des Ressortissants du Territoire de Kabare, DYREKA en sigle qui exige également la réouverture des écoles et des Eglises.